Le plus traître, gonflé, salissant... La gendarmerie fait un “top 6” des vols à la tire avant la Braderie de Lille

La Braderie de Lille risque aussi d'attirer les voleurs... Photo d'illustration. / © Frédérik Giltay / France 3
La Braderie de Lille risque aussi d'attirer les voleurs... Photo d'illustration. / © Frédérik Giltay / France 3

Il y a des centaines de manières de se faire dérober ses effets personnels. Et pour la Braderie de Lille, les voleurs risquent d'être nombreux. La gendarmerie de La Bassée (Nord) alerte avec un top sur les 6 méthodes les plus courantes.

Par M.D.

Près de 2 millions de bradeux vont affluer dès samedi 31 août à Lille pour chiner dans les étales de la plus grande braderie d'Europe. Une occasion en or pour les voleurs qui risquent, eux aussi, d'être présents en nombre dans la capitale des Flandres.

Que vous soyez visiteur ou habitué de la grande braderie, la gendarmerie de La Bassée a concocté un "top" des techniques de vol à la tir les plus courantes. Le plus pressant, médiatique, gonflé... Voici les méthodes contre lesquelles vous devrez vous prémunir.
 
 

Le plus pressant


Usagers des transports en commun, prenez garde à vos effets personnels. Dans le métro de Lille, soyez méfiants si quelqu'un se colle à vous : "la promiscuité facilite la tâche des voleurs", préviennent les forces de l'ordre. Ce genre de pratique est également monnaie courant aux portiques pour ceux qui veulent économiser un titre de transport...

 

Le plus traître


On l'appelle aussi le vol "dos à dos" : en ciblant des personnes assises dans des cafés ou des restaurants, un des deux malfrats se place sur une chaise située dans le dos de sa victime et rapproche son siège jusqu'à se coller à côté d'elle.
 

Là, il n'a qu'à tendre les mains derrière lui pour fouiller dans les poches d'une veste ou d'un sac, avant de fournir son butin à son complice situé non loin.

 

Le plus gonflé


La scène se joue à un distributeur de billets. "Alors que la liasse sort, une jeune femme se colle à sa victime et... exhibe ses seins", relate la gendarmerie de La Bassée. L'effet de surprise permet aux malfrats de repartir avec l'argent ou même la carte bancaire de leur victime. Mieux vaut donc ne pas se laisser déstabiliser.
 

 

Le moins humanitaire


Cette fois, les malfrats se déguisent en bienfaiteurs. Faisant mine de récolter des signatures pour une pétition fictive, ils détournent l'attention de leur victime pendant que des complices dérobent ce qu'ils peuvent dans le sac ou les poches du malheureux. Une arnaque qui touche plus souvent les touristes étrangers.

 

Le plus médiatique


Ne lâchez pas votre téléphone des yeux lorsque vous vous installez en terrasse. Certains voleurs, se faisant passer pour des mendiants, ciblent les personnes attablées. Cachant le smartphone de leur victime avec un journal dans une main, ils dérobent l'objet de l'autre main avant de prendre la poudre d'escampette.
 

"En 2011, le préfet de police de Paris s'était ainsi fait voler son portable crypté dans un train, rappellent les forces de l'ordre. Et le coordonnateur national du renseignement, à la terrasse d'un restaurant." Une supercherie qui peut toucher même les plus avertis.

 

Le plus salissant


Une nouvelle fois, l'objectif est de détourner l'attention de la victime. A la gare, alors que cette dernière est occupée à acheter son billet à une borne, un complice du malfrat lui renverse une boisson chaude dessus. Pendant que les deux protagonistes discutent, le voleur profite de la confusion et s'empare des bagages posés à terre par le voyageur.

 

Sur le même sujet

Tribune Nord du 30 septembre 2019

Les + Lus