Rugby. Ils parcourent 240 kilomètres en fauteuil roulant de Lille à Paris, pour promouvoir le handisport

Victor Mahon et Patrick Talom, deux joueurs du Lille Rugby Club, se sont donné un objectif : rallier Paris en douze jours et arriver la veille de la finale de la coupe internationale de rugby fauteuil. De passage par Amiens, ce dimanche 15 octobre 2023, ils racontent leur challenge et leurs motivations.

Sur les pistes cyclables ou sur le bord d'une départementale, qu'importe la météo, les kilomètres défilent pour Victor Mahon et Patrick Talom. À la force de leurs bras et grâce à leurs accompagnateurs, les deux joueurs de rugby fauteuil, originaires de Lille, ont parcouru 120 kilomètres en l'espace de cinq jours.

"Déjà la moitié du chemin", sourient-ils, en arrivant au stade d'Amiens, ce dimanche 15 octobre 2023.

Sensibiliser sur le handisport

La date de leur défi, imaginé il y a un an, n'a pas été choisie au hasard : "Pour la première fois dans l’histoire du rugby, la coupe internationale de rugby fauteuil est organisée en parallèle de la coupe du monde de rugby France 2023", explique France paralympique sur son site internet. La compétition se tiendra du 18 au 22 octobre à Paris.

"Faire ce défi permet d'encourager les personnes en situation de handicap à la pratique du sport et aussi d'interpeller l'ensemble de la société sur l'importance de leur donner plus de moyens", explique Patrick Talom.

Une aventure de douze jours

Pour aller de Lille à Paris, le duo suit un itinéraire soigneusement préparé par Sam, membre de l'équipe de rugby de Lille. 

Il fallait aussi relever ce challenge pour montrer qu'il y a encore des choses qui doivent être faites au regard de la loi de 2005 sur l'accessibilité.

Patrick Talom

"On a la chance d'avoir de merveilleux accompagnants, des valides qui marchent avec nous", précise-t-il. Depuis plusieurs mois, ensemble, ils ont réalisé plusieurs entraînements avant de se lancer le 10 octobre dernier. 

Partager avec le plus grand nombre

Pour faire passer leurs messages, le duo marque plusieurs arrêts dans des établissements scolaires, des mairies, des clubs de rugby, une caserne de sapeurs-pompiers... Autant de rencontres qu'ils partagent quotidiennement sur leur compte Facebook, vidéos et photos à l'appui.

"Nous sommes partis de Gommecourt, nous sommes arrivés dans un petit village et ces merveilleuses personnes nous ont accueillis pour boire un coup", raconte Victor Mahon. "Spontanément, vous vous arrêtez, vous nous offrez un verre et prenez le temps de parler avec nous", complète Patrick Talom. "On est très contents parce que là, on est vraiment dans la société inclusive !"

Les deux challengers sont toujours à la recherche de volontaires pour les accompagner sur le reste de leur chemin. Arrivée prévue à Paris le 21 octobre.