Stade Pierre Mauroy : passe d'armes entre le président du LOSC et celui de la communauté urbaine de Lille

Publié le Mis à jour le
Écrit par @f3nord

Damien Castelain, président de la Métropole Européenne de Lille (MEL), vient de répondre sèchement à Michel Seydoux, qui se plaignait du prix du loyer que le LOSC paye pour occuper le stade Pierre Mauroy. 

La réponse n'aura pas tardé, et elle est plutôt claire ! Damien Castelain vient de faire comprendre très nettement à Michel Seydoux qu'il n'était "absolument pas envisageable" de renégocier le loyer du Stade Pierre Mauroy à la baisse. Le président du LOSC avait en effet lancé un appel dans ce sens il y a quelques jours dans Les Echos, en déclarant notamment que "le grand stade n’est pas un atout".
"
.
Le président de la MEL a rétorqué, lui aussi par voie de presse, chez nos confrères de La Voix du Nord avec chiffres à l'appui. "Si M. Seydoux veut diminuer ses charges, ce n’est pas là qu’il faut chercher. Le stade lui coûte 4,2 M € par an, 4,5 M € à partir de l’an prochain, pour 16M € de recettes de match par saison. Ses charges de personnel sont elles de 62 M €" assène-t-il. Voilà qui a le mérite de remettre les choses en place.

Au président du LOSC qui s'étonnait par ailleurs de coûts trop élevés qui n'avaient pas été anticipés, là aussi Damien Castelein renvoit dans les cordes : "On ne découvre pas les choses en 2015… La convention est signée depuis longtemps. Et le loyer du stade est conforme à ce qui se pratique ailleurs pour de tels équipements. Je pense qu’avec ce beau stade de 50 000 places au toit rétractable, Michel Seydoux en a largement pour son argent". 

Un partout, balle au centre.