Warneton : divisée entre France et Belgique, la commune peine à choisir son camp pour le match

A Warneton, certains n'arrivent pas à choisir... et affichent les deux drapeaux ! / © France 3
A Warneton, certains n'arrivent pas à choisir... et affichent les deux drapeaux ! / © France 3

La demie-finale de la Coupe du Monde où s'affronteront la France et la Belgique, mardi soir, s'annonce exceptionnelle des deux côtés de la frontière. A Warneton, près de Lille, les supporters ne savent pas encore quelle équipe soutenir...

Par M.D.

A cheval sur la frontière franco-belge, Warneton se prépare au match entre les Diables Rouges et les Bleus. Mais de chaque côté de la Lys, le fleuve qui sépare les deux pays, les préparatifs varient et les cœurs sont partagés.

Côté français, les drapeaux tricolores fleurissent sur les maisons et les fenêtres. Certains, en revanche, n'arrivent pas à décider et affichent les deux couleurs. C'est tout le dilemme de cette petite ville frontalière !
 
France-Belgique : à Warneton, sur la frontière belge, les coeurs balancent
A Warneton, coupée en deux par la frontière franco-belge, les supporters ne savent pas encore quelle équipe ils vont soutenir.
>> Jean-Luc Douchet et Jean-Marie Barfety

En traversant le pont pour se rendre du côté belge de la ville, c'est encore une autre ambiance. Au bien nommé café "La bascule ", on rencontre des cyclistes français plutôt "fair-play".

"Qu'est-ce que vous voulez qu'on fasse... Je crois qu'on va encourager la France, mais aussi un peu les belges parce que ce sont nos amis !", affirme l'un d'eux, hésitant.

A l'intérieur entre deux parties de cartes, l'heure est grave. Place aux pronostics.
 

"La Belgique va perdre selon moi, avec 2-1 pour la France", pronostique un premier. "Moi je pense que la Belgique va gagner avec 3-2, il y aura une belle ambiance et tout le monde va être content. La France a déjà été championne du Monde, chacun son tour !", espère un autre joueur.

Derrière le comptoir, le patron de ce bar situé sur le sol belge est français. Alors évidemment, difficile de choisir son camp...

"On est tous contents parce qu'on est aussi bien pour les belges que pour les français. Ce qui est bien, c'est qu'il y en a un des deux qui ira en finale", tranche Bertrand Obert.

En Belgique on parie sur les matchs. Et celui ci pourrait rapporter gros.

"La grosse cote c'est la Belgique pour l'instant. On n'a pas tous des Mbappé", explique un parieur. "Moi je crois que je vais mettre une pièce de chaque côté parce que le cœur balance", dit un autre.

A deux pas de là, des footballeurs français du dimanche, eux, ont tranché.

"Même si on les aime bien, on va les bouffer les frites !", assure trivialement un footballeur amateur.

Alors plus de doute, des deux côtés de la Lys, cette rencontre entre voisins sera vraiment très spéciale.

Sur le même sujet

La recette en vidéo du mille-feuilles meringué aux fleurs et fruits rouges

Les + Lus