LOSC : débuts difficiles pour les nouvelles recrues

Débuts difficiles pour El Ghazi, Kishna et Xeka sous leurs nouvelles couleurs lilloises. / © MaxPPP
Débuts difficiles pour El Ghazi, Kishna et Xeka sous leurs nouvelles couleurs lilloises. / © MaxPPP

Le LOSC a subi et souffert mardi soir face au Paris SG (défaite 2-1 au Parc des Princes) , tout comme ses nouvelles recrues du mercato d'hiver. Trois d'entre elles - El Ghazi, Kishna et Xeka - étaient titularisées pour ce match avec des performances pour l'instant bien en-deçà des attentes.

Par YF

L'entraîneur du LOSC Patrick Collot a aligné d'entrée mardi soir trois des nouvelles recrues du mercato hivernal sur la pelouse du Parc des Princes contre le PSG (défaite 2-1) : les Néerlandais Anwar El Ghazi et Ricardo Kishna à la pointe de l'attaque, et le Portugais Xeka en milieu de terrain, dans l'axe, aux côtés d'Ibrahim Amadou.

Déjà entrés en jeu samedi contre Lorient, ces trois jeunes joueurs - qui découvrent tous la Ligue 1 - ont eu du mal à s'exprimer face aux Parisiens, peu aidés, il est vrai, par un schéma tactique résolument défensif (29% de possession de balles seulement pour les Lillois).

Ricardo Kishna malheureux sur le premier but parisien

Prêté au LOSC par la Lazio de Rome, Ricardo Kishna, 22 ans, ne gardera sans doute pas un très bon souvenir de ce match à Paris. Il s'agissait pourtant de sa première titularisation en compétition officielle depuis le 11 septembre. Le jeune Batave s'est retrouvé impliqué sur le premier but du PSG, en détournant maladroitement du pied gauche un coup franc mal tiré d'Angel di Maria repris ensuite de la tête par Edinson Cavani.
 

Ricardo Kishna a touché peu de ballons contre les Parisiens. / © THOMAS SAMSON / AFP
Ricardo Kishna a touché peu de ballons contre les Parisiens. / © THOMAS SAMSON / AFP


Kishna n'a joué mardi soir que 21 ballons. Il en a gagné 4 mais en a perdu 9 et n'a tenté aucun tir. Une performance relativement transparente après une entrée prometteuse samedi contre Lorient. Mais l'adversaire cette fois était d'un tout autre niveau. Ricardo Kishna a été remplacé à la 71e minute par Eric Bauthéac.

Du déchet pour Anwar El Ghazi 

Pour sa seconde titularisation consécutive avec les Dogues, Anwar El Ghazi n'a pas vraiment convaincu. Contrairement à Kishna, il n'a pas l'excuse du manque de temps de jeu, puisqu'il a disputé deux matches en janvier avec son ancien club de l'Ajax d'Amsterdam. Contre le PSG, le jeune international néerlandais de 21 ans a eu du déchet avec seulement 41% de passes réussies. Le rendement le plus faible - et de loin - de toute l'équipe. 

Anwar El Ghazi dos au Parisien Thiago Silva. / © THOMAS SAMSON / AFP
Anwar El Ghazi dos au Parisien Thiago Silva. / © THOMAS SAMSON / AFP

El Ghazi a joué au total 36 ballons. Il en a gagné 8 mais en a perdu surtout 26. Resté sur le terrain jusqu'au coup de sifflet final, il aura tenté en tout et pour tout 2 tirs, dont un cadré. 

Xeka appliqué mais peu tranchant

Milieu défensif prêté par Braga, Xeka avait fait bonne impression au public lillois samedi contre Lorient. Face au PSG, le jeune Portugais de 22 ans a de nouveau livré une prestation sérieuse. Après Julian Palmieri (41 ballons joués), il est le Lillois qui a le plus touché le ballon (37 ballons joués). S'il a gagné 9 fois la balle, il l'a aussi perdue à 13 reprises.  

Xeka a été une nouvelle fois appliqué contre le PSG mais manque encore d'expérience. / © THOMAS SAMSON / AFP
Xeka a été une nouvelle fois appliqué contre le PSG mais manque encore d'expérience. / © THOMAS SAMSON / AFP

Xeka a réussi 76% de ses passes, contre 81% pour son compère du milieu de terrain Ibrahim Amadou. Avec seulement 11 matches de première division portugaise et deux matches de Ligue 1 à son actif, son expérience du haut niveau reste encore limitée et sa marge de progression sans doute importante. C'est assurément le plus prometteur des néo-Lillois jusqu'ici.

Deux autres recrues du mercato - le défenseur paraguayen Junior Alonso et le milieu offensif franco-algérien Farès Bahlouli - ont assisté à la rencontre sur le banc, sans entrer en jeu. Il faudra peut-être attendre le match contre Angers, samedi prochain, pour les découvrir sous leurs nouvelles couleurs.
 

Sur le même sujet

Kamini revit la Belle Epoque à Mers-les-Bains

Les + Lus