• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Vincent Enyeama, ex-gardien du LOSC : “La façon avec laquelle j’ai été écarté, humainement, ce n’était pas bien”

Vincent Enyeama sur la pelouse du Stade Pierre-Mauroy en janvier 2016. / © MaxPPP
Vincent Enyeama sur la pelouse du Stade Pierre-Mauroy en janvier 2016. / © MaxPPP

Vincent Enyeama, l'ex-gardien nigérian du LOSC, s'exprime pour la première fois, ce jeudi, depuis son départ du club l'été dernier. Il a confié à nos confrères de La Voix du Nord sa déception face à l'attitude des dirigeants lillois et son espoir de trouver un dernier challenge sportif à 36 ans.

Par YF

Vincent Enyeama a rompu son contrat avec le LOSC en août dernier mais le gardien de buts nigérian, âgé de 36 ans, vit toujours dans la métropole lilloise avec sa famille. "Mes proches sont bien ici, à Lille. On est parfaitement intégrés", a-t-il confié à nos confrères de La Voix du Nord auxquels il a accordé ce jeudi sa première interview depuis son départ du club.

Un départ au goût amer, qui lui reste encore en travers de la gorge. Notamment avec ce fameux loft mis en place à l'été 2017 pour évacuer les joueurs indésirables... "La façon avec laquelle j’ai été écarté… humainement, ce n’était pas bien", déplore-t-il. "Ni pour moi, ni pour d’autres mecs qui ont tout donné pour l’équipe, comme Marko Basa ou Rio Mavuba (...). Marko, c’était un des meilleurs défenseurs de la Ligue 1. Rio a tout donné pour ce club. Et bam, du jour au lendemain, ils étaient écartés. Ils n’ont même pas été fêtés par les supporters. On ne leur a même pas rendu hommage. Je n’ai même pas pu dire au revoir au public, moi non plus…"
 

"Je ne connais pas Marcelo Bielsa…"


Arrivé au LOSC en 2011, Enyeama était l'un des chouchous du public lillois qui appréciait ses arrêts spectaculaires, souvent décisifs. Lors de la saison 2013-2014, il avait enchaîné 11 rencontres sans encaisser le moindre but, contribuant pour beaucoup à la 3e place finale des Dogues au classement de la Ligue 1.  

Victime d'une blessure en avril 2017, le Nigérian ne faisait plus partie des plans de la nouvelle direction du LOSC et du nouveau coach argentin, Marcelo Bielsa, qui ont préféré miser sur la jeunesse de sa doublure, Mike Maignan. "Je ne connais pas Marcelo Bielsa", déclare aujourd'hui l'ex-portier lillois. "Je ne sais pas qui est ce monsieur, vraiment. La première fois que je l’ai vu, j’étais sur une table de soins. Il a marché sans même me dire bonjour ou lever la tête… Ses assistants sont venus prendre de mes nouvelles quand même, me dire quelques mots. Et, le jour suivant, plus personne ne m’a parlé."

Mais le successeur de Bielsa, Christophe Galtier ne lui redonnera non plus sa chance, malgré le manque d'expérience de l'effectif  la saison dernière. "C’est un problème Enyeama / dirigeants", avait expliqué le coach lors d'un échange impromptu avec des supporters. Pour rappel, le gardien nigérian, placardisé à Luchin, touchait jusqu'à sa rupture de contrat un des plus gros salaires de l'effectif...
 

Aujourd'hui, Vincent Enyeama aimerait bien trouver un dernier challenge sportif avant de raccrocher les crampons. "J’ai envie de continuer un petit peu, mais c’est compliqué. Je m’entraîne tous les jours, ici, dans ma maison. Je me maintiens en forme. J’avais quelques pistes en France, en Israël ou en Turquie. Mais, à mon âge, mon état d’esprit est que je n’ai pas envie de quitter encore une fois ma famille."

Un message subliminal adressé aux autres clubs pro de la région ?
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le cadeau de Sandra Moubarak

Les + Lus