Handicap : un restaurant inclusif le Bistro Papillons ouvre ses portes à Marcq-en-Barœul : "la mixité ça tire vers le haut"

Publié le
Écrit par Emmanuel Pall

Tenu par l'association des Papillons Blancs, le restaurant inclusif a ouvert ce lundi 31 janvier. A la manoeuvre, six cuisiniers et serveurs avec un handicap intellectuel. Une première réussie.

Sur les 28 places que compte le restaurant, pour la première, il y avait 14 réservations. Bien préparée, l'équipe de Jérôme, chef cuisinier, avait la semaine précédente, en phase de test, fait le plein de convives : "Des personnes de l'association des Papillons Blancs qui étaient venues manger un menu complet. Là il n'y aura pas forcément d'entrée ou de dessert... Ca devrait le faire", explique Jérôme.

Stress ? "Non, ce n'est pas le cas et même si c'était le cas, je ne le montrerai pas. Mes co-équipiers sont des éponges à émotions. Après, il peut y avoir quelques petits ratés, ou un peu plus d'attente ; le client doit en être conscient". 

Ancien du restaurant étoilé l'Huitrière à Lille, Jérôme estime que son travail d'encadrement en cuisine avec Sarah et Alexandre n'est "pas facile" mais "gratifiant" : "on offre à des personnes la possibilité d'exister dans la société... Et, contrairement à ce que dit Eric Zemmour, l'inclusion, il n'y a que ça de vrai. La diversité fait évoluer, les gens dits 'normaux' les tirent vers le haut".

L'inclusion, il n'y a que ça de vrai. La diversité fait évoluer

Jérôme, chef cuisinier

Et si Jérôme ne veut pas communiquer de stress, il ne ménage pas non plus son équipe, à qui il demande d'acquérir des réflexes professionnels, le but étant pour chacun d'être complètement intégré ensuite dans l'équipe d'un restaurant. 

Alors que Sarah et Alexandre s'activent en cuisine pour notamment préparer les frites, Kamel, 33 ans, termine de dresser les tables. Il est à peu près 10h30. Le contact facile, Kamel semble partagé entre crainte et espoir. Il a déjà travaillé au restaurant inclusif Le garage, de la Compagnie de l'Oiseau-Mouche, à Roubaix. S'il espère toujours travailler dans un restaurant non inclusif, il s'est déjà heurté à de nombreux refus. 





Avec Jérôme, il semble penser que la raison est une question d'image. "Le handicap invisible fait peur", explique Jérôme. 



Les premiers clients arrivent, il y a là Jean-Michel et Nathalie qui passaient dans le coin en voiture et ont entendu parlé à la radio de l'ouverture de ce restaurant. "C'est une très bonne initiative, c'est excellent pour l'insertion de ces jeunes", explique Jean-Michel.

Il y a aussi Capucine et Noémie qui commandent deux saumons grillés avec frites pour l'une et patates douces pour l'autre. Petit stress : "Comment s'écrit "avec", demande le serveur. Capucine donne la réponse et ajoute : "en marquant '+', ça va plus vite". Sourires. La commande est passée. Qu'à cela ne tienne, les tablettes tactiles pour passer commande vont bientôt arriver ! 

"Le bilan de cette première a été hyper positif. Nous avons servi 18 personnes qui ont apprécié service, présentation et dégustation. Aujourd'hui, on remet ça avec 17 réservations !" conclut Bertrand, l'un des deux accompagnants avec Jérôme. 

En pratique : 

93 rue du Fort à Marcq-en-Barœul, à l’intérieur de la Ligue de tennis des Hauts-de-France (grand parking gratuit). Ouvert du lundi au vendredi de 8 h 30 à 16 h 15. Il est conseillé de réserver au 06 78 62 98 35. Prix : entrée, plat et dessert à 18,90 € (entrée-plat ou plat-dessert à 14,90 €). Trois plats au choix à la carte, le menu change chaque semaine.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité