À Quévy près de Maubeuge, des automobilistes plongent dans la Trouille

Publié le Mis à jour le
Écrit par Mustapha Nezzari
C’est la deuxième fois qu’un véhicule plonge dans la Trouille.
C’est la deuxième fois qu’un véhicule plonge dans la Trouille. © Nicolas Dupont

La bourgmestre de Quévy, petite commune belge située près de Maubeuge, ne décolère pas. C’est la deuxième fois qu’un véhicule plonge dans la Trouille, la rivière qui traverse sa commune. Explications.

Une rue coupée en deux il y cinq ans, des portions de routes étroites protégées par des barrières et des passerelles qui traversent la rivière pour permettre aux riverains de rejoindre leur garage. Un environnement pas facile pour ceux qui veulent s’aventurer dans ce secteur de la commune.

La faute au GPS ?

"Il y a un nouveau panneau qui indique un cul-de-sac mais les conducteurs préfèrent faire confiance à la technologie et à leur GPS, plutôt qu’au code de la route et ça me met en colère !", fulmine Florence Lecompte, la bourgmestre. Il y a de quoi être en colère, en effet, avec ce troisième accident dans le secteur ! La commune a pourtant prévenu Google et Google Maps des changements de signalisation, mais tous les GPS ne font pas de mise à jour systématiquement. "Plus la voiture est ancienne, plus c’est compliqué !", insiste la bourgmestre. "Il faut que les conducteurs se fient aux panneaux de signalisation. Le code de la route prévaut sur tout !", martèle encore l’élue.

"J’ai vu des phares sortir de l’eau"

Nicolas Dupont commence à être habitué à voir plonger les voitures dans la rivière. Propriétaire de la halle aux grains, une salle de spectacle située juste en face du cours d’eau, il raconte : "C’était le 30 décembre dernier vers 19h30, j’ai jeté un rapide coup d’œil à la fenêtre et j’ai vu des phares sortir de la rivière, à un mètre cinquante en contrebas du chemin. Je n’ai rien entendu, ni choc, ni bruit de freinageJe me suis précipité dehors, il y avait une voiture dans la rivière ! Avec une voisinenous avons réussi à sortir de l’eau la conductrice, en état de choc, et à la réconforter". Et Nicolas ajoute : "Heureusement, cette semaine-là, il n’y avait pas beaucoup d’eau, mais la semaine suivante, l’eau est très vite montée à cause de l’activité des barrages. La conductrice a eu beaucoup de chance de s’en sortir cette fois-là".

Elle voulait prendre l’air et s’est retrouvée dans l’eau

Sandrine, la conductrice, explique alors à ses sauveteurs qu’elle a quitté son domicile près de Soignies pour une balade en voiture. Faisant confiance à son GPS, elle s’est retrouvée dans cette impasse et c’est en faisant une marche arrière pour quitter l’endroit que sa voiture a basculé dans la Trouille. Nicolas raconte : "J’ai dit à Sandrine que ce n’était pas la première fois qu’une voiture finissait sa course dans l’eau et nous n’avons pas pu nous empêcher de rire un peu, même si elle a eu doublement la trouille de sa vie ce soir-là".

Plots et signalisation fluorescente

Et la bourgmestre, agacée, complète : "L’an dernier déjà, un véhicule a fini sa course au milieu de la rivière et une autre fois, il a fallu une grue pour sortir un camion qui s’était aventuré dans la rue, sans respecter les panneaux de signalisation".

Depuis ce dernier accident, Florence Lecompte a fait poser des plots pour empêcher les véhicules de tomber dans la rivière ainsi qu’une signalisation fluorescente pour indiquer que c’est une voie sans issue,à moins d’avoir un véhicule amphibie.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.