• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Maubeuge : polémique dans un collège autour d'une élève aux cheveux teints

Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

Une élève du collège Notre-Dame de Grâce, à Maubeuge, est revenue en cours lundi avec les cheveux teints en acajou. Une coloration contraire au règlement de l'école qui le lui a signalé. Son père s'en est ému.

Par Quentin Vasseur

La chevelure de la discorde... Une élève du collège privé Notre-Dame de Grâce s'est vue demander de retirer sa coloration après être arrivée en cours avec les cheveux teints en acajou, lundi 8 janvier.

"Ma fille était en pleurs en rentrant du collègeElle ne veut pas retourner chez le coiffeur, elle veut garder sa couleur, c’est son cadeau de Noël !"s'est alors ému son père dans un article de La Voix du Nord.

Jamais on ne l'aurait exclue


Un article qui évoque des sanctions ainsi que le possible port d'un foulard, se dont se défend Grégory Laboureur, le directeur de l'établissement. Selon lui, quand Léa est "venue avec des cheveux rouges lundi, on lui a juste demandé de se mettre dans les clous" et de revenir avec une "coiffure propre." Mais "le père a vu rouge".


Un règlement strict


"Jamais on ne l'aurait exclue", assure le directeur, qui rappelle que "les parents signent un règlement en début d'année." Un règlement plutôt strict sur la question du code vestimentaire. 

Si j'arrivais avec une coloration, un jean troué et piercing, j'en choquerais beaucoup !


"C'est éducatif de dire aux jeunes d'avoir une cohérence" dans un établissement privé, estime Grégory Laboureur. Des cheveux teints en rouge, "ce n'est pas dramatique, mais si on ouvre la brèche, demain, c'est autre chose."

"Si j'arrivais avec une coloration, un jean troué et piercing, j'en choquerais beaucoup !" ajoute-t-il encore.

La famille de la jeune élève s'apprêterait à la faire changer d'établissement.

© Capture Google Streetview
© Capture Google Streetview

 

Sur le même sujet

Retour sur le 18 mai et l'au revoir d'Anne-Sophie Roquette au LOSC

Les + Lus