Première montée des marches à Cannes pour cet acteur du Nord, héros de "Un p'tit truc en plus"

Il s'est fait connaître grâce à l'adaptation française de la série américaine "This is us". Dans "Je te promets", Marc Riso interprétait le compagnon de Marilou Berry. Depuis, l'acteur de Maubeuge a fait du chemin. Il est à l'affiche de la comédie d'Artus "Un p'tit truc en plus". Le succès fou de ce film permet à toute l'équipe de monter les marches à Cannes ce mercredi 22 mai 2024.

Démarrage fracassant pour Un p'tit truc en plus : 3 millions de téléspectateurs en seulement trois semaines. Avec 280 000 entrées le premier jour, derrière Bienvenue chez les Ch'tis (558 000) et largement devant Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu et Intouchables, le film d'Artus explose les compteurs. Conséquence, l'équipe montera les marches du festival de Cannes le 22 mai 2024. Parmi les acteurs, le comédien maubeugeois Marc Riso.

"Je pense qu'il y a un bon bouche-à-oreille, suppose Artus, qui ne s'explique pas lui-même ce succès exponentiel. Et puis, c'est peut-être le film dont on a besoin en ce moment, avec tout ce qui se passe dans le monde..." Des chiffres inattendus, même si Un p'tit truc en plus, boudé au départ par les producteurs, avait tout pour devenir un succès populaire puisqu'il mêle comédie, tendresse et un regard rafraîchissant sur le handicap.

Au casting, onze comédiens amateurs en situation de handicap mental et une poignée d'acteurs professionnels : Artus, Clovis Cornillac, Alice Belaïdi et Marc Riso. Mercredi 22 mai 2024, ils seront tous à Cannes pour monter les marches du festival.

"Ça fait plaisir, surtout pour eux ! se réjouit Marc Riso, connu du grand public pour son rôle de Tanguy dans Je te promets sur TF1. Voir onze acteurs en situation de handicap tous en même temps sur le tapis rouge, ça doit être un record."

durée de la vidéo : 00h12mn59s
L'acteur de Maubeuge Marc Riso joue le rôle d'un éducateur spécialisé dans le film d'Artus "Un p'tit truc en plus". Il revient sur le succès inattendu de cette comédie, le mardi 21 mai 2024 dans "Vous êtes formidables". ©FTV

"Humainement, c'est fou ce qui s'est passé, s'exclame-t-il. C'est le tournage le plus beau et le plus câlin que j'aie connu. Ils débordent d'amour, de magie. Il y a beaucoup de gens qui font semblant dans mon métier mais là, tout était très sincère. C'est un bonheur de tourner dans un film qui a une telle vocation humaine."

Un p'tit truc en plus raconte l'histoire d'un père et de son fils, joués par Clovis Cornillac et Artus, qui, après un braquage, vont se planquer dans une colonie de vacances pour adultes en situation de handicap. "Je joue le rôle de Marc, précise le Maubeugeois, un éducateur spécialisé très gentil, dévoué et amoureux de ces gens et qui adore son boulot. Bon, il fait quelques blagues lourdes et il lui arrive plein de mésaventures."

À noter que le comédien a pu apporter des anecdotes pour le film, lui qui à l'âge de quinze ans partait avec le diocèse et le lycée Notre-Dame de Grâce de Maubeuge encadrer des personnes en situation de handicap.

Un p'tit truc en plus fait rire. Et ça tombe bien, c'est exactement pour ça que Marc Riso a décidé de devenir acteur. "Je voulais susciter des émotions mais surtout faire rigoler les gens pour qu'ils oublient leur quotidien. Je m'y suis mis dès le collège, ça m'a valu pas mal d'heures de colle ! [Rires]"

Conséquence, le comédien joue souvent le même type de rôles, que ce soit au cinéma dans Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée, dans des séries comme Je te promets (TF1) ou Année zéro (M6) et même au théâtre. Il est ainsi à l'affiche de la pièce Les gros patinent bien, en alternance avec quatre autres acteurs.

"C'est l'histoire d'un gros qui tombe amoureux d'une sirène. Il parle une langue incompréhensible et quelqu'un passe derrière avec des cartons qui donnent des indications." Le spectacle, récompensé aux Molières 2022, s'apprête à partir en tournée dans le monde entier après les quatre dernières dates parisiennes fin mai.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Marc Riso (@marcriso)

"C'est vrai que je joue toujours des gentils à 100%, sourit Marc Riso, sans doute parce que j'ai une espèce de bonhomie. Mais après tout, c'est une chance de pouvoir représenter ces hommes qui ne sont pas dans la masculinité et même, qui mettent en avant leurs fragilités."

"Bon, parfois, j'avoue que j'adorerais un rôle de gros méchant, dans un James Bond par exemple ! Je ne pense pas que ça va se faire, mais on ne sait jamais ! [Rires]"

Lorsqu'il montera les marches du festival de Cannes, nul doute que Marc Riso aura une pensée pour sa mère, toujours à l'affût de la moindre de ses interviews. "Elle est mon modèle. Elle s'est dévouée pour moi, elle s'est sacrifiée sur beaucoup de choses pour me permettre de faire ce métier."

Marc Riso est également à l'affiche du film Le Larbin, de Franck Magnier et Alexandre Charlot, une comédie d'époque avec Kad Mérad et Clovis Cornillac, qui sortira le 10 juillet 2024. 

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité