Nord : la banque alimentaire a débuté sa collecte avec pour la première fois un système de coupons

La banque alimentaire du Nord a débuté sa collecte de trois jours vendredi matin. En raison de l'épidémie, le réseau a dû trouver de nouvelles méthodes pour recueillir les dons.
En une journée, le Leclerc de Templeuve a récolté 4600 euros de coupons.
En une journée, le Leclerc de Templeuve a récolté 4600 euros de coupons. © Jean-Marc Vasco
Comme tous les ans, les associations font appel à la générosité des Français dans les supermarchés lors de la collecte de la banque alimentaire, débutée hier matin. Compte tenu de la crise sanitaire, il y a moins de bénévoles cette année et un système de coupons a été mis en place. 

Des coupons comme dons 

Dans le Nord, trois chaînes de magasins ont adhéré au sytème des coupons : Leclerc, Cora et Auchan. Ceux qui le souhaitent peuvent donc acheter des coupons estampillés Banque alimentaire du Nord aux caisses des magasins. Le groupe Auchan a d'ailleurs décidé de mettre en place ce système de coupons dans tous ses magasins au niveau national jusqu'au 6 décembre.
 
Les coupons sont répartis en trois catégories, payables en caisse. Ils financeront un petit-déjeuner ou un goûter (entre 1,5 et 2 €) ou un repas complet (entre 3 et 3,50 €) ou un menu pour un couple avec un enfant (entre 6,50 et 8 €).

Le système des coupons n'a pas été adopté par tous les magasins, il est donc encore possible de donner des dons achetés directement dans le supermarché. Mais les sacs plastiques sont proscrits. Les produits sont directement déposés dans le charriot du bénévole. 

Une solution écolo et plus moderne

"Le système des dons était assez vieillot, les coupons sont une réponse à la crise sanitaire mais pas que, cela a accéléré le système de modernisation", explique Jacques Devaux, président de la Banque alimentaire Nord.

Le système de coupons est "plus écolo" et  c'est "un moyen de gérer la diversité des dons, ne pas nous retrouver avec un trop plein de paquets de pâtes par exemple", explique-t-il.


Le sytème des coupons permet par ailleurs de pallier le manque de bénévoles. En effet, en raison de la crise sanitaire, les Banques alimentaires manquent de bras puisque près de sept bénévoles sur 10 ont plus de 65 ans et sont donc vulnérables face au virus.

C'est aussi pour cette raison que pour la première fois de leur histoire, en 36 ans, le réseau fait aussi appel aux dons financiers sur internet (sur monpaniersolidaire.org). 

Plus de demandes

Si pour le moment Jacques Devaux déclare ne pas avoir remarqué d'augmentation "significative" du nombre de bénéficiaires, il pense que celle-ci se sentira dans les mois à venir, "avec des profils de bénéficiaires différents, notamment plus d'étudiants", confie-t-il.

La banque alimentaire du Nord fournit des denrées à 160 associations. Depuis le début de la crise du Covid-19 à l'échelle nationale, il y a eu un quart de demandes supplémentaires. L'équivalent de 24 millions de repas.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société coronavirus/covid-19 santé