Nouvel épisode de pollution prévu aujourd'hui dans le Nord

Publié le
Écrit par Vincent Dupire

Atmo Hauts-de-France prévoit un épisode de pollution aux particules PM10 sur le département du Nord ce mercredi.

Atmo Hauts-de-France prévoit un épisode de pollution aux particules PM10 sur le département du Nord ce mercredi, en niveau d'information et recommandation. Les autres départements ne devraient pas être concernés par ce dépassement de seuil. Les conditions météorologiques actuelles (vents faibles) ne permettent pas une bonne dispersion des polluants émis dans l’air. Les substances polluantes sont piégées et s'accumulent au sol. De plus, l'humidité élevée favorise la formation des polluants secondaires. Ce jour, les concentrations de particules PM10 devraient augmenter et dépasser le seuil 50 µg/m3 en moyenne journalière sur le département du Nord.                                               

>> Vous pouvez retrouver chaque jour les prévisions sur notre site de France.tv

Les Préfets informent que les mesures recommandées ou obligatoires pour la réduction des émissions de polluants, adaptées selon la situation, sont disponibles auprès des préfectures de département.

Voir ici la carte d'Atmo mise à jour en temps réel. 

Recommandations comportementales

De façon générale, il est recommandé :

  •  d’utiliser les moyens de transport les moins polluants : vélo, transports en commun, covoiturage...
  •  de réduire la vitesse de circulation.
  •  de réduire les émissions de polluants des acteurs économiques(industrie et agriculture).
  •  de bien ventiler la pièce si vous effectuez des travaux d'intérieur (ménage, bricolage).

Il est interdit de :

  •  brûler des déchets verts à l’air libre, et ce, toute l’année.

Pour la population à risques

(nourrissons et jeunes enfants, femmes enceintes, personnes de plus de 65 ans, personnes asthmatiques ou souffrant de pathologies cardiovasculaires ou respiratoires, personnes sensibles lors des pics de pollution)

Pour les particules PM10 :

- évitez les zones à fort trafic routier, aux périodes de pointe

- privilégiez les activités modérées

Pour l'Ozone:

- évitez les sorties durant l’après-midi lorsque l’ensoleillement est maximum ;

- évitez les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions) en plein air ;

Celles peu intenses à l’intérieur peuvent être maintenues.

Pour la population générale



 Pour les particules PM10 :

- privilégiez des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort.

- réduisez, voire reportez, les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions).



Pour l'Ozone :

- les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions) à l’intérieur peuvent être maintenues.

- Dans tous les cas : en cas de gêne respiratoire ou cardiaque, prenez conseil auprès d’un professionnel de santé. Privilégiez des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort.

Est-il recommandé de porter un masque en épisode de pollution ?

Les masques sont souvent non-certifiés FFP1, notamment pour les cyclistes, donc quasi inefficaces vis à vis de la pollution atmosphérique. Il est plutôt recommandé de circuler calmement, et d’adapter son itinéraire, en s’éloignant des axes à fort trafic. Les recommandations ou obligations concernant le port du masque en lien avec l'épidémie de COVID sont quant à elles prioritaires et édictées par les autorités compétentes (ARS, Préfecture).

Est-on également exposé à l’intérieur de son véhicule ?



L’habitacle d’un véhicule ne protège pas de la pollution de l’air présente à l’extérieur, et concentre même les polluants à l’intérieur. Il est recommandé d’aérer régulièrement son véhicule pour réduire la concentration des polluants à l’intérieur. Il est toutefois préférable d’éviter d’aérer son véhicule à proximité de sources de pollution (trafic dense, tunnels), et pendant les moments de la journée où le niveau de pollution est le plus élevé.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité