Paris 2024. Porteur de flamme dans les Hauts-de-France, cet ancien athlète est fier de porter les valeurs de l'olympisme

Plus sur le thème :

Plus de 100.000 candidats se sont portés volontaires pour brandir la flamme olympique. Ce lundi 15 janvier, les noms de 10 000 relayeurs ont été dévoilés. Dans la catégorie individuelle, un professeur de sport à la retraite a été sélectionné. Portrait d'un passionné et adepte des valeurs de l'olympisme.

Elle brûlera cet été à Paris. Mais avant, la flamme sera portée par de nombreuses mains, célèbres ou anonymes, avant d’atteindre la capitale.

Du haut de ses soixante-seize années, s’il en est un qui porte déjà en lui cette flamme olympique depuis toujours, c'est bien le Nordiste Jean-Pierre Guilbert."J'aurais bien voulu participer aux jeux olympiques en tant qu'athlète, regrette-t-il J'ai été international espoir en triple saut, mais ça n’a pas suffi malheureusement."

Fier des valeurs olympiques

Ce professeur de sport à la retraite attend avec impatience l’arrivée de la précieuse flamme début juillet dans le Nord Pas-de-Calais, pour s’en saisir à son tour, et la brandir sur quelques kilomètres.

"C'est l'esprit olympique que je transmets pour les générations futures, s'enthousiasme-t-il. C'est magique. C'est ça la magie, je suis sorti du chaudron et je vais transmettre ce qu'il y avait à l'intérieur aux générations futures. C'est exceptionnel !"

Pour comprendre sa passion pour l’olympisme, il faut grimper dans son antre. Les étagères débordent de livres, de dossiers et de mascottes aux cinq anneaux colorés. "C'est la mine d'or de l'olympisme. Le chaudron est là ! C’est-à-dire que je suis tombé dedans très jeune, depuis la fin des années 50. Je me sers de ces livres pour écrire."

Je n'ai pas besoin d'être champion. À mon niveau, être porteur de la flamme, c'est transmettre l'esprit olympique, le plus longtemps et le plus loin possible.

Jean-Pierre Guilbert

Porteur de flamme olympique 2024

Jean-Pierre Guilbert écrit des ouvrages, notamment sur les quatre cent cinquante athlètes nordistes qui ont participé aux Jeux dans toute l’Histoire, avec une mention spéciale pour une voisine de Saint-Amand-les-Eaux, Cécile Nowack. "La seule Amandinoise qui a été championne olympique au judo. J'essaie de transmettre à l'ensemble des personnes que je rencontre les valeurs olympiques. C’est-à-dire : l'excellence, l'amitié, le respect des autres, la citoyenneté, la fraternité," énumère-t-il.

Ces valeurs qu’il relaiera encore en juillet avec la plus grande des fiertés. "Ça couronne toute une carrière olympique ! Je n'ai pas besoin d'être champion. À mon niveau, être porteur de la flamme, c'est transmettre l'esprit olympique, le plus longtemps et le plus loin possible," conclut-il.

durée de la vidéo : 00h02mn09s
Jean-Pierre Guilbert portera fièrement la flamme olympique dans les Hauts-de-France. ©T. Millot / F. Giltay / FTV

En portant cette flamme, Jean-Pierre Guilbert célébrera ses soixante-huit ans d’amour pour les Jeux olympiques.