Pharmacies : recrudescence des vols et cambriolages, les malfaiteurs en quête d'argent liquide

Le mode opératoire est souvent le même. A Dunkerque, depuis quelques semaines, les pharmaciens sont confrontés à une hausse des cambriolages, la nuit. Au fil des jours, l'inquiétude de ces commerçants s'amplifie.

En 20 ans, il n'avait jamais connu cela. Deux cambriolages en quelques mois. Désormais, la première chose que fait Emmanuel Alcaïdé en arrivant dans son officine est de vérifier sa porte automatique et le volet qui la protège. 

Le dernier cambriolage a eu lieu il y a une dizaine de jours. Emmanuel Alcaïdé raconte : "La porte automatique était complètement sortie de ses gonds, une des deux était complètement pliée… (...) c’est vrai ce n’est pas spectaculaire… Mais bon, des produits par terre et des choses bousculées dans la précipitation, je pense".

Surtout, ce qui choque le pharmacien c'est que la somme volée est minime. 140 euros. Il raconte : "ils rentrent, ils prennent la caisse, les billets, ils laissent même la petite monnaie..." 

"Se faire voleur pour 140 euros… j’ai du mal à comprendre"

Emmanuel Alcaïdé, pharmacien à Dunkerque

Aucun médicament n'a été emporté : "Moi le préjudice, il est plus matériel, ce sont plus les dégradations que le vol… Aller se faire voleur pour 140 euros… J’ai du mal à comprendre. Nous sommes quand même un service rendu au public, je crois la profession préférée des Français avec les pompiers… qu’est-ce qu’on vient nous embêter ?"

En juin 2023 déjà, l’officine avait été victime d’une première effraction. Un millier d’euros avait été alors dérobé. 

Des cambriolages qui se multiplient

Dans le quartier de Malo-les-Bains, au moins 4 pharmacies ont été victimes de cambriolages. Justine Lepoutre, gérante de la pharmacie Kléber confesse son inquiétude : "Ce n’est pas rassurant, on est quelquefois seuls, la nuit, quand on est de garde".

Sa pharmacie a été victime de vols deux fois en deux mois, début février et il y a quelques jours. Le même mode opératoire est à chaque fois le même, la porte et le volet défoncés et quelques centaines d'euros dérobés.

"Ce n’est pas rassurant, on est quelquefois seuls, la nuit, quand on est de garde".

Justine Lepoutre, pharmacienne à Malo-les-Bains

"Avec le tiers payant, on a plus beaucoup d'argent liquide dans les pharmacies", explique Justine Lepoutre avant d'expliquer que malgré une sécurité déjà forte avec alarmes et vidéosurveillance "nous allons prendre des mesures supplémentaires pour éviter que ça se reproduise".

durée de la vidéo : 00h01mn53s
Les pharmacies de Dunkerque victimes de cambriolages, reportage. ©France Télévisions

Une enquête a été ouverte et confiée à la police de Dunkerque. Les patrouilles de nuit ont également été renforcées pour tenter d’empêcher de nouveaux méfaits. 

 En France, les cambriolages continuent d'augmenter : +3% en 2023, selon le ministère de l'Intérieur.