PORTRAIT. Règles, maternité, féminité, pour la sage-femme Charline Gayault : "savoir c'est pouvoir"

Publié le
Écrit par Marie Sicaud .

La sage-femme Charline Gayault a toujours été fascinée par les phénomènes et transformations du corps des femmes. Dès l'adolescence elle a cherché à nourrir sa curiosité. Aujourd'hui, elle est une source importante d'information au travers de son compte Instagram suivi par plus de 135 000 abonné.e.s.

C'est LA bonne copine. Curieuse, bienveillante et surtout passionnée par le corps de la femme. "Nous vivons des changements tellement importants tout au long de notre vie. J'ai toujours trouvé cela incroyable", explique la sage-femme Charline Gayault.

Cette professionnelle de santé qui exerce en cabinet à proximité de Lille dispense chaque jours de précieuses informations sur son compte Instagram charline.sagefemme à plus de 135 000 personnes. Un succès dû sans aucun doute à la proximité qu'elle crée avec ses abonné.e.s. Avec simplicité et sans tabou, elle y parle de grossesse, de gynécologie et de nombreux autres sujets "santé" qui concernent les femmes tout au long de leur vie.

Dès l'adolescence, la Nordiste était celle qui informait ses amies. "Au début des années 2000, nous étions aux débuts d'Internet et j'allais chercher les réponses à toutes les questions que nous nous posions sur les changements que nous vivions dans nos corps". Sa passion la pousse même à créer un blog.

Adulte, au début de sa carrière de sage-femme, à l'hôpital de Valenciennes, elle se rend compte que beaucoup de femmes consultent aux urgences alors que ce n'est pas nécessaire. D'autres arrivent pour donner naissance à leur enfant sans avoir été préparées. Elle observe que ces informations ne sont pas toujours aussi accessibles qu'elles le devraient. "Rien qu'à l'école, nous devrions avoir 21 cours d'éducation sexuelle. À l'arrivée, on n'en a souvent que trois".

Donner toutes ces informations me permet de calmer mes propres frustrations

Charline Gayault

Hauts féminin - France 3 Hauts de France

La jeune femme constate avec frustration que le rythme de travail ne permet pas toujours de prendre le temps quelle voudrait pour chaque patiente ou d'aborder tous les sujets qu'elle souhaiterait. "Nous faisons 5 ans d'études, malheureusement on ne peut pas tout transmettre à chaque fois". C'est à partir de cette frustration que l'idée de créer un compte Instagram fera son chemin.

Lancé fin 2019, la période du confinement permettra à son média de rencontrer un beau succès et en 6 mois, elle compte 10 000 abonné.e.s. Aujourd'hui, la jeune femme évolue au-delà des réseaux sociaux. Elle est aussi chroniqueuse dans l'émission Orgasmiq et co-signe avec Michel Cymes un cahier spécial Je me prépare à la naissance pour la revue Dr Good !

Les femmes sont des êtres cycliques. Une réalité trop longtemps perçue comme un désavantage, ce que regrette la jeune femme. "Chaque étape a quelque chose à nous apprendre et finalement donner de la santé aux femmes c'est leur permettre de ne plus subir et d'être actrices de leur féminité, de leur maternité et de leur sexualité. Savoir c'est pouvoir. Et pour moi c'est un vrai engagement féministe".

Charline Gayault, sage femme, était l'invitée de Hauts féminin le lundi 28 novembre 2022 ©France Télévisions

Charline Gayault était l'invitée de l'émission Hauts féminin le 28 novembre 2022, à revoir ci-dessus.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité