Le président de Gonfreville déçu par le comportement du LOSC en Coupe de France : “Ce ne sont pas des gens du Nord”

Lille (en blanc) contre les amateurs de Gonfreville (en rouge) samedi dernier en Coupe de France. / © LOU BENOIST / AFP
Lille (en blanc) contre les amateurs de Gonfreville (en rouge) samedi dernier en Coupe de France. / © LOU BENOIST / AFP

Dans une interview à Paris-Normandie parue dimanche, le président de l'ESM Gonfreville, battu samedi par le LOSC en 16e de finale de la Coupe de France, a déploré l'attitude des joueurs et des dirigeants lillois, notamment le fait qu'ils n'aient pas laissé la moindre part de leur recette du match.

Par YF

Michel Garcia, président de l'ESM Gonfreville, n'a pas du tout aimé l'attitude du LOSC samedi dernier, lors du 16e de finale de Coupe de France perdu par son équipe samedi (0-2), au Stade Océane du Havre. Et il l'a fait savoir dimanche dans un entretien accordé à Paris-Normandie.

Il reproche notamment aux Lillois de ne pas avoir laissé à ces amateurs de National 3 (5e division) le moindre euro de leur part de recettes sur ce match, comme certains clubs professionnels le font parfois. "Même si le LOSC redistribue l’argent à d’autres clubs amateurs du coin (le club nordiste affirme depuis des années qu'il reverse une part de ses recettes à des clubs amateurs partenaires NDR), il aurait pu couper la galette non pas par cinq, mais par six vis-à-vis de Gonfreville, un club amateur aussi. Mais non", déplore Michel Garcia.
 

 

"Je suis très déçu par ces gens-là", poursuit le président gonfrevillais. "Tout comme par le comportement de leur équipe, sur la manière de fêter le premier but. Les personnes du LOSC, ce ne sont pas gens du Nord. On a une image plutôt positive normalement, une réputation de chaleur entre les gens, mais là, rien de tout ça. Il n’y a pas eu de présentation au président que je suis, pas de contact, juste un représentant du club qui est un ancien joueur (Franck Béria NDR), assez fermé et pas vraiment à sa place même si on ne peut rien lui reprocher. Ce n’est pas comme ça que je vois les échanges, le rapport avec les gens".
 


Michel Garcia savait pourtant déjà à quoi s'attendre, comme il l'avait confié, avant le match, à La Voix du Nord. "On sait que Lille ne donne pas sa part de la recette. Ça ne me dérange pas à partir du moment qu’il la redistribue vraiment aux clubs du Nord…", estimait-il alors.


A Raon-l'Etape déjà...


Lors du tour précédent de Coupe de France, le LOSC n'avait pas non plus laissé à Raon-l'Etape - autre équipe amateure de National 3 - le moindre centime sur les 21 000 euros perçus sur ce match. "Le LOSC a été très courtois, sympa, son coach disponible et ils nous ont laissé deux maillots", avait déclaré le manager de Raon-l’Etape, Farid Touileb, à 20 Minutes. "Après, on a espéré plus, d’autant que le match s’était bien passé. Cela reste un manque à gagner et pour un club comme le nôtre, c’est énorme. (...) On avait prévu de rhabiller nos 200 bénévoles avec un survêtement, on leur achètera juste un polo cette année".
 

"Cette recette, c’était un peu la poire pour la soif, pour bien finir la saison", avait-il poursuivi. "Si les gros clubs se mettent à faire ça… Avant, accueillir un club de Ligue 1 était prestigieux. Vu les contraintes et les coûts engendrés, je ne sais pas si les petits clubs vont encore vouloir organiser ces matchs et la Coupe perdra de son charme."

En 8e de finale, le LOSC affrontera de nouveau un club amateur, Epinal, qui évolue en National 2 (4e division). Les Vosgiens savent donc à quoi s'attendre...
 

Sur le même sujet

Les + Lus