Réfugiés ukrainiens : les démarches à suivre pour obtenir la "protection temporaire" dans le Nord

Publié le
Écrit par Baptiste Mezerette

Les civils ukrainiens fuyant la guerre peuvent bénéficier de la "protection temporaire", un dispositif créé par l'Union européenne, offrant notamment un droit au séjour, un accès à l'emploi et des ressources financières. Voici les démarches à suivre auprès de la préfecture.

Pour la première fois de son histoire, l'Union européenne vient d'activer le dispositif de "protection temporaire". Ce dernier, créé il y a 20 ans, vise à faire face à l'afflux important d'une population, comme c'est le cas en ce moment avec les civils fuyant les combats en Ukraine. Aujourd'hui, plus de 7.500 réfugiés sont déjà arrivés en France, selon le décompte du ministère de l'Intérieur, communiqué le 10 mars 2022.

Ce dispositif est ouvert aux personnes qui de nationalité ukrainienne, mais aussi aux étrangers qui résidaient en Ukraine et à leurs familles. Cette "protection temporaire" permet ainsi à ces personnes qui quittent leur pays d'obtenir des droits dans celui où ils arrivent.

Comment bénéficier de cette "protection temporaire" dans le Nord ?

Le préfet du Nord a mis en place un accueil dédié dans les locaux de la préfecture, à Lille, pour l’ensemble des bénéficiaires, quel que soit leur lieu d’hébergement dans le département.

Pour une meilleure organisation, la préfecture demande de prendre rendez-vous en amont. Une boite mail dédiée à cet effet a été mise en place : pref-rdv-ukrainiens@nord.gouv.fr

Quelles pièces justificatives à fournir ?

Les personnes souhaitant bénéficier de la "protection temporaire", ou ceux qui les hébergent et leur prodiguent un accompagnement, doivent saisir les services préfectoraux sur cette boîte mail. Un rendez-vous leur sera transmis en retour par mail.

Les pièces justificatives à fournir sont précisées sur le site internet de la préfecture et les documents à remplir téléchargeables ICI.

Quels droits offre cette "protection temporaire" ?

Les personnes reçues, après examen de leur dossier, recevront une autorisation provisoire de séjour avec autorisation de travail, valable 6 mois et renouvelable au moins un an.

Cette "protection temporaire" ouvre également les droits à l’allocation pour demandeur d'asile (ADA) et l'aide personnalisée au logement (APL). L'ADA, versée par l'office français pour l'immigration et l'intégration, est calculée en fonction de la taille et de la configuration de la famille.

La "protection temporaire" permet aussi de se faire soigner et de scolariser les enfants âgés de 3 à 16 ans. Le but est d'offrir rapidement une protection aux Ukrainiens qui arrivent, sans passer par une longue procédure de demande d'asile.