VIDEO. Réforme des retraites. Portraits de septuagénaires qui repoussent leur départ à la retraite

durée de la vidéo : 00h02mn02s
Portrait de septuagénaires qui repoussent le départ à la retraite. ©Alice Mouchard

Enjeu crucial de cette réforme : maintenir les seniors au travail. Alors que leur taux d'emploi en France est l'un des plus faibles d'Europe. Par envie, par passion ou par nécessité, certains continuent pourtant de travailler bien au-delà de l'âge de la retraite. Yann Fossurier et Alice Mouchard sont allés à la rencontre de deux septuagénaires.

Officiellement, le Dr Brichant est à la retraite depuis déjà une bonne décennie, mais ce généraliste continue à exercer dans son cabinet, à Roubaix. Il a aujourd'hui 75 ans et a fait le choix de poursuivre son activité, tant que la santé le lui permet.

"Parfois on est un peu désabusé le soir, ça arrive. Mais le lendemain c'est reparti. Et il est fort possible que dans 3 ou 4 ans je sois encore là." avoue le médecin. 

Chauffeur pour une compagnie d'autocars à Pérenchies, Christian Nodarian a lui aussi décidé de continuer à travailler à plus de 70 ans. Il exerce ce métier depuis maintenant 10 ans. Depuis qu'il a pris sa retraite à l'Education Nationale, il était auparavant professeur d'anglais dans un lycée. Pour autant, il n'est pas nécessairement favorable au report de l'âge légal du départ à la retraite.

Ce n'était pas une nécessité financière, mais elle est la bienvenue car au lieu de toucher ma retraite complète, je la touche aux trois quarts

Christian Nodarian, 70 ans, chauffeur d'autocar

"Moi je pense qu'on devrait pouvoir garder l'âge légal de la retraite à 62 ans, avec la possibilité en donnant des avantages, tant à l'employeur qu'à l'employé, de continuer après 62 ans."

Chez cet autocariste, Christian n'est pas un cas unique. Ici, quatre autres retraités travaillent aussi comme chauffeurs.