Roubaix. Adresses, photos, prix réel : tout ce qu'il faut savoir sur les "maisons à 1 euro"

La ville de Roubaix met en vente 17 maisons à un euro... à condition de prendre en charge les travaux.

© Emmanuel Quinart / France 3
Un euro seulement, et vous voilà propriétaire d'une maison à Roubaix... Il y a de quoi faire rêver, même si les choses sont un peu plus compliquées.

Ce mardi, la Ville de Roubaix lance les "Maisons à 1 euro contre travaux", une initiative qui s'inspire de Liverpool, en Angleterre : des maisons vendues à 1 euro pour réhabiliter des logements vides, anciens et vétustes.

France 3 Nord Pas-de-Calais

Roubaix met en vente des maisons à un euro. Comment ? Pourquoi ? Pour qui ? http://bit.ly/RoubaixMaisons1Euro


Autant dire que le coût des travaux, que s'engagent à prendre en charge les nouveaux propriétaires, s'élèvera bien au-delà de l'euro symbolique...



Où se trouvent les 17 maisons ? 


Les maisons sont réparties dans sept quartiers différents (Fresnoy Mackellerie, Sainte Élisabeth, Pile, L'Hommelet, Moulin Potennerie, Alma et Cul de Four

La plupart sont concentrées dans le quartier du Pile, comme le montre la carte ci-dessous.




À quoi ressemblent ces maisons ?


Pour vous donner une idée de ce à quoi ressemblent les maisons et vous indiquer pour chacune le prix de revient des travaux à faire, nous avons photographié chacune des 17 maisons à vendre,..


86, rue Marie Buisine : à partir de 68 000 euros de travaux.
86, rue Marie Buisine : à partir de 68 000 euros de travaux. © Emmanuel Quinart / France 3
145, rue Marie Buisine : à partir de 77 000 euros de travaux.
145, rue Marie Buisine : à partir de 77 000 euros de travaux. © Emmanuel Quinart / France 3
411, rue Jules Guesde : à partir de 68 000 euros de travaux.
411, rue Jules Guesde : à partir de 68 000 euros de travaux. © Emmanuel Quinart / France 3
35, rue Desaix : à partir de 59 000 euros de travaux.
35, rue Desaix : à partir de 59 000 euros de travaux. © Emmanuel Quinart / France 3
3, rue Delezenne : à partir de 71 000 euros de travaux.
3, rue Delezenne : à partir de 71 000 euros de travaux. © Emmanuel Quinart / France 3
2, rue Bourdaloue : à partir de 67 000 euros de travaux.
2, rue Bourdaloue : à partir de 67 000 euros de travaux. © Emmanuel Quinart / France 3
193, rue Pierre de Roubaix : à partir de 67 000 euros de travaux
193, rue Pierre de Roubaix : à partir de 67 000 euros de travaux © Emmanuel Quinart / France 3
3, rue du Progrès : à partir de 97 000 euros de travaux
3, rue du Progrès : à partir de 97 000 euros de travaux © Emmanuel Quinart / France 3
35, rue Sainte-Thérèse : à partir de 136 000 euros de travaux.
35, rue Sainte-Thérèse : à partir de 136 000 euros de travaux. © Emmanuel Quinart / France 3
35, rue Saint-Quentin : à partir de 72 000 euros de travaux.
35, rue Saint-Quentin : à partir de 72 000 euros de travaux. © Emmanuel Quinart / France 3
46, rue de Bouvines : à partir de 81 000 euros de travaux.
46, rue de Bouvines : à partir de 81 000 euros de travaux. © Emmanuel Quinart / France 3
43 rue d'Italie : à partir de 66 000 euros de travaux.
43 rue d'Italie : à partir de 66 000 euros de travaux. © Emmanuel Quinart / France 3
55 bis, rue du Fresnoy : à partir de 64 000 euros de travaux.
55 bis, rue du Fresnoy : à partir de 64 000 euros de travaux. © Emmanuel Quinart / France 3
101, rue de France : à partir de 179 000 euros de travaux.
101, rue de France : à partir de 179 000 euros de travaux. © Emmanuel Quinart / France 3
131, rue Dauberton : à partir de 138 000 euros de travaux.
131, rue Dauberton : à partir de 138 000 euros de travaux. © Emmanuel Quinart / France 3
44, rue de la Banque : à partir de 66 000 euros de travaux.
44, rue de la Banque : à partir de 66 000 euros de travaux. © Emmanuel Quinart / France 3
13, impasse Lamartine : à partir de 43 000 euros de travaux.
13, impasse Lamartine : à partir de 43 000 euros de travaux. © Emmanuel Quinart / France 3

Combien coûteront les travaux ?


C'est là que le bât blesse : en fonction de la formule choisie, de l'accès ou non aux subventions et évidemment de la maison choisie, le coût des travaux peut grimper très haut. 

D'abord, les acquéreurs doivent choisir entre trois formules de réhabilitation : soit des travaux entièrement réalisés par des entreprises, soit des finitions seules réalisées par eux-mêmes, soit les finitions et une partie du second œuvre réalisée par eux-mêmes.

Pour un ménage qui peut prétendre au maximum de subventions et qui réalise une partie des travaux par eux-mêmes, la fourchette basse se trouve - subventions déduites - entre 43 000 € et 179 000 €

En revanche, pour un ménage qui n'a pas droit aux subventions et qui fait réaliser tous les travaux par des entreprises, la fourchette haute est évaluée à entre 97 000 € et 254 000 € selon la maison.

Le prix de revient minimum de chaque maison est indiqué dans la légende des photos ci-dessus.


Qui peut se porter candidat ?


Pour pouvoir se porter acquéreur de l'une de ces maisons, il faut :Le dossier peut être téléchargé en ligne sur le site des Maisons à 1 euro avec travaux ou récupéré auprès de la Maison de l'Habitat (9/11, rue des Fabricants à Roubaix)

Une fois le dossier rempli, les candidatures doivent être envoyées jusqu'au 31 mai en lettre recommandée avec accusée de réception à La fabrique des quartiers - Candidature Maison à 1 euro avec travaux (5, rue Louis Blanc - 59800 Lille) ou remises en main propre à la Maison de l'Habitat (9/11 rue des Fabricants), du mardi au vendredi (9H - 12H) ou le samedi (9H - 11H30)


Comment les maisons sont-elles attribuées ?


Les candidats, qui peuvent se positionner jusqu'à 3 maisons, sont notés selon un barème de notations qui correspondent à plusieurs critères :

Les deux premiers critères - être primo-accédant et pouvoir financer le projet - sont éliminatoires. Les candidats qui réunissent ces conditions se voient attribuer une note en fonction :En cas d'égalité parfaite, l'acquéreur est choisi au tirage au sort. Les candidatures seront closes le 31 mai. Les dossiers seront alors instruits à partir de juin, avec les attributions à l'automne 2018.

À Liverpool, d'où est parti le concept de la "maison à une livre", l'expérimentation avait d'abord été testée sur 22 maisons avant d'être élargie trois ans plus tard à 150 autres. Son adaptation roubaisienne connaîtra-t-elle le même succès ?

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
immobilier économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter