A Roubaix, le collectif des micro-brasseurs imagine la Paris-Brewbaix, une bière brassée à la force des mollets

A Roubaix, le collectif des micro-brasseurs roubaisiens a imaginé une bière brassée à la force des mollets. La cuve de brassage est alimentée par un vélo sur lequel pédalent des cyclistes amateurs.
Pour brasser la bière Paris-Brewbaix, une seule solution : pédaler !
Pour brasser la bière Paris-Brewbaix, une seule solution : pédaler ! © FRANCE 3 NORD PAS-DE-CALAIS
C'est à la force des mollets que le collectif des micro-brasseurs roubaisiens a décidé de brasser cette nouvelle bière. En référence à la célèbre course Paris-Roubaix, la nouvelle bière se dénommera Paris-Brewbaix.

Ce samedi 15 février, c'était l'heure du brassage. Une quinzaine de personnes se sont succédées pendant une heure.

A l'origine de cette initiative, trois micro-brasseurs dont Jérôme Gervais : "On a un ancrage local roubaisien très fort. C'est pour ça qu'on s'appelle Brewbaix. On a réfléchi aux différents moments de la vie forte de la ville et on s'est dit que Paris-Roubaix était quand même la fête la plus populaire. On voulait trouver un moyen original de donner un clin d'oeil."
 
La Paris-Brewbaix, une bière brassée à la force des mollets ©France 3 Nord Pas-de-Calais

Avec l'appui de plusieurs acteurs économiques roubaisiens, le collectif  a recupéré de nombreux matériaux pour créer ce vélo-brasseur pour mettre au monde cette bière légère et éphémère. 

La bière sera commercialisée à l'office de tourisme de Roubaix mais il faudra attendre le 3 avril pour pouvoir la consommer. 

 
Qui se cache derrière le collectif Brewbaix ?
Brewbaix est un collectif de micro-brasseurs roubaisiens. Il est né de la rencontre entre trois micro-brasseurs : Jérôme Gervais, Matthias Timmerman et Matthieu Dumet qui ont décidé en 2018 de proposer des bières modernes, dont le processus de fabrication respecte une démarche éco-responsable. 

Le collectif est labellisé commerce zéro déchet car il réemploie des sacs de malt, réutilise le pain invendu d'une boulangerie pour remplacer une partie du malt et recycle les drêches de brassage. Ces derniers sont servis aux vaches d'un agriculteur local. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
paris-roubaix cyclisme sport bière culture gastronomie