Roubaix : le rappeur SKRIZ, à la conquête de nos casques et écouteurs

SKRIZ et son collectif ne font pas seulement de la musique, ils la vivent. Des premières mélodies à la touche finale de production, chacun des maillons de la chaîne nous montre comment les titres de leur rappeur et ami se construisent. Le tout, avec passion et réflexion.

© France 3

De l'incontournable Gradur à Punchlyn, Cahiips, ou encore ZKR, qui a été en tête des ventes d'albums du pays... Le Nord a vu émerger ces dernières années de nombreux talents du rap qui ont réussi à se faire un nom au-delà de leur département. Le rappeur SKRIZ, originaire de Roubaix, semble avoir pris le bon ticket vers la reconnaissance par ses pairs et les fans du genre. 

Ce rappeur au style éclectique mélange principalement pop et rap avec, par moments, des touches de trap américaine et de drill britannique. Un melting-pot de genres à l'image de sa ville d'origine. "Roubaix est vachement cosmopolite, donc on rencontre pleins de gens différents, avec des styles différents, qui peuvent venir des quatre coins du monde, analyse le rappeur. Et mon inspiration je la puise de mon enfance, de ce que j'ai pu vivre et traverser."

SKRIZ, le rappeur roubaisien aux multiples facettes

Tantôt vulnérable, tantôt audacieux, SKRIZ se raconte à travers des textes mêlés d'introspection (Love 66, Vertige) et d'égotrips (Branson, Plomb). Et ça marche : cumulés, ses titres ont été écoutés plus de 300 000 fois sur toutes les plateformes de streaming. Mais c'est surtout grâce à ses amis qu'il réussit à explorer son art, à lui donner d'autres couleurs et à attirer des centaines de milliers d'auditeurs.  

Une équipe solide pour donner vie à sa musique

Son groupe de huit amis n'hésite pas à l'accompagner durant tout le processus créatif, des premières rimes aux touches finales de la production. C'est d'ailleurs auprès de ce public d'initiés que SKRIZ vient tester ses musiques, dans un studio à domicile, où il enregistre les textes. 

Jouer de beaux accords et de belles mélodies, ce n'est plus moqueur, ça rapporte une nouvelle couleur.

Janee, compositeur et beatmaker

Ça commence d'abord par le compositeur et beatmaker bruxellois Janee, une des têtes pensantes du groupe, davantage tourné vers la pop, qui aide SKRIZ à découvrir de nouvelles sonorités, plus éloignées du rap. "Jouer de beaux accords et de belles mélodies, ce n'est plus moqueur, ça rapporte une nouvelle couleur," explique Janee. "Cela donne de la forme et ça permet de s'écarter des clichés, poursuit SKRIZ. Dans le rap on a beaucoup les mêmes sonorités, les mêmes choses qui reviennent constamment."

Les deux artistes ont une relation de confiance où chacun conseille l'autre en fonction de son domaine d'expertise. "Je sais que Janee a raison et je sais que ça marche, ajoute-t-il. Il va corriger mes notes et m'aiguiller. Moi j'écoute plus de rap, je m'y connais mieux, donc il y a un juste milieu. On essaie de créer notre style entre pop et rap."

SKRIZ, le rappeur roubaisien aux multiples facettes

Des avis extérieurs indispensables

Tous musiciens, artistes et férus de sons, chacun des membres du groupe met sa main à la pâte. "Nous sommes plutôt l'avis extérieur, explique Don Tulio, rappeur et ami de SKRIZ. Comme j'ai fait du solfège et de la guitare, j'ai pu me construire une oreille musicale. De là, je peux donner des conseils s'il y a une fausse note. Il est très bon, mais je l'aide à sortir un peu de sa zone de confort."

De l'autre côté, A_DOOM, également rappeur et musicien, apporte sa touche dans le processus créatif et pense chaque titre dans son entièreté. "On a pas mal d'inspirations et de références qui vont nous permettre de voir vers quoi la musique peut aller en terme de produit fini", ajoute-t-il.

On a pas mal d'inspirations et de références qui vont nous permettre de voir vers quoi la musique peut aller en terme de produit fini.

A_DOOM, rappeur

Et une fois les paroles enregistrées, SKRIZ se tourne vers Mayki.D, l'ingénieur du son et producteur, pour finaliser la production. La cerise sur le gâteau, en somme. Il nettoie la voix, les pistes, ajoute les ad-libs (mots ou onomatopées qui rythment la musique) pour que le son soit audible, propre et agréable à l'écoute.

"L'ingénieur du son est là pour tailler le diamant brut. Je le conseille sur des mélodies. Quand il commence un titre, je mets des pré-effets, un pré-mixage", détaille le producteur, un des maillons de la chaîne d'un groupe d'amis soudés qui sont finalement tous là pour la même chose : vivre la musique. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture