Roubaix : le reportage de Zone Interdite a du mal à passer

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emeline Cocq

Un numéro de l’émission Zone Interdite sur l’islamisme radical diffusé dimanche 23 janvier au soir sur M6 et consacré en partie à Roubaix, dans le Nord, a déclenché une vive polémique.

"Ils ont ruiné 30 ans de travail de terrain". Réunion improvisée ce matin entre une dizaine de mères d’élèves à la sortie d’une école du quartier Anseele, à Roubaix. Thème du jour : le reportage qu’a diffusé la chaîne M6 hier soir dans l’émission Zone Interdite, intitulé "Face au danger de l’islam radical, les réponses de l’Etat" et filmé dans certains quartiers de la ville. Parmi elles, Fatiha Touimi, directrice de l’association roubaisienne Servir, un comité qui agit depuis 1992 contre toute forme de discrimination.

"Je crains qu’il y ait un amalgame entre islamisme et musulman, déplore-t-elle. Moi, je suis arabe et athée, et je me sens stigmatisée. Une autre maman, athée elle aussi, née et élevée dans une famille musulmane m’a raconté qu’elle était plutôt d’accord avec ce qui a été diffusé dans le reportage. Mais dans l’ensemble, on a toutes été choquées, ce qui a été montré n’est pas représentatif de Roubaix".

Prosélytisme religieux et poupées sans visage

Quartiers décrits comme "ayant basculé dans l’intégrisme", vente de poupées sans visage, censées respecter les principes de l’islam, dans certains commerces de la ville… Ce nouveau numéro de Zone Interdite – qui avait déjà consacré un reportage à Roubaix en 2015 – boycotté dès samedi avant sa diffusion, n’a pas manqué de faire réagir les internautes.

Au cours des vingt minutes consacrées au développement du communautarisme à Roubaix, le reportage revient également sur l’affaire AIR (Association Ambitions et initiatives pour la réussite), une association qui propose des cours de soutien scolaire, accusée depuis mars 2021 de prosélytisme religieux sur fonds publics. Ce qu’a confirmé le préfet du Nord hier soir sur Twitter : "Des contrôles réalisés par les services de l’Etat ont mis en évidence que l’association AIR dispensait des cours d’arabe à caractère cultuel", en ajoutant que les subventions envers l’association sont suspendues depuis le 1er mars 2021.

"Roubaix n’est pas une ville facile"

Dans un communiqué, le maire divers-droite de Roubaix, Guillaume Delbar, dénonce lui un "Roubaix bashing" et une "caricature". "(…) Depuis 7 ans, je me bats 7 jours sur 7 parce que j’aime ma ville, tous ses habitants, et ceci en servant une certaine idée de la France et de la République laïque, qui respecte chacun." Il poursuit : "Roubaix n’est pas une ville facile, mais elle est riche de toutes ses différences. (…) Alors oui, je peux avoir été trompé, j’ai pu me tromper. Mais le débat ne doit pas être manipulé par ceux qui voient des séparatistes partout".

Depuis sa diffusion dimanche 23 janvier 2022, le soir, le documentaire fait également débat au sein de la classe politique, de La France Insoumise au Rassemblement national.

En déplacement ce lundi à Arras (Pas-de-Calais), réaction du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, qui intervient dans le reportage de M6 :

durée de la vidéo: 00 min 59
Réaction Gérald Darmanin Zone Interdite Roubaix ©Sergio Rosenstrauch

Il a également rappelé que "deux librairies" à Roubaix considérées comme prônant des valeurs "contraires à celles de la République" ont été fermées. "Je ne confonds pas l’immense majorité des musulmans de France qui vivent leur foi en respect total des valeurs de la République, poursuit Gérald Darmanin, mais on combat très fortement la minorité qui veut imposer la loi".