• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

VIDÉO. Roubaix : une meute de 17 chiens retrouvée dans une maison insalubre

L'un des 17 chiens sauvés par la LPA-NF. / © Capture d'écran de la vidéo de la LPA-NF
L'un des 17 chiens sauvés par la LPA-NF. / © Capture d'écran de la vidéo de la LPA-NF

Le 15 juillet, 17 chiens et une perruche ont été découverts dans un logement insalubre, à Roubaix, par la ligue protectrice des animaux du Nord. Ils vivaient en captivité avec deux hommes, un père et son fils, en situation de grande précarité sociale.

Par Manon Pélissier

Une triste vision pour les bénévoles de la ligue protectrice des animaux du Nord de la France (LPA-NF)... 17 chiens et une calopsitte, sorte de perruche, ont été découverts dans un logement insalubre le 15 juillet, à Roubaix.

Malnutris et traumatisés, ces chiens n'ont sans doute jamais mis les pattes à l'extérieur. Ils vivaient en captivité dans cette maison très sale, "un taudis où des piles d'objets amoncellés avaient provoqué des trous partout dans le sol", détaille Cristina Devulder, chargée de communication de LPA-NF. 
 
Vidéo de l'intervention du 15 juillet par la LPA


Loyers impayés


Cela faisait plus d'un an que le voisinage alertait les autorités "d'aboiements incessants et d'odeurs nauséabondes", explique la LPA-NF. La ligue avait elle aussi été informée, mais restait impuissante : les bénévoles ne pouvaient pas intervenir tant qu'une procédure judiciaire n'était pas lancée. Plusieurs fois, les bénévoles se sont rendus à ce domicile pour convaincre les locataires, un père et son fils, de donner leurs animaux au refuge de Roubaix "pour alléger leurs charges". Sans succès.

"C'était très compliqué car nous n'avions aucun élément concret pour convaincre la police d'intervenir. Étant donné que les chiens étaient enfermés, on ne savait pas vraiment combien ils étaient et dans quelles conditions ils vivaient. Les locataires ne nous ont jamais ouverts la porte", raconte Cristina Devulder. Finalement, à cause de nombreux loyers impayés, le bailleur du logement a lancé une procédure. Et c'est ce qui a fait bouger les choses.

Grâce à cela, un ordre judiciaire a été émis. Les bénévoles de la LPA-NF ont pu intervenir, aux côtés d'un huissier et de la police municipale. "Nous avons découvert la gravité de la situation seulement en rentrant, lundi dernier."

Complètement paniqués, les chiens ont réussi à être pris en charge par les bénévoles, notamment grâce à l'aide du fils. Lui-même et son père étaient tout aussi affolés par cette visite. En situation de détresse sociale, ils ont été en même temps expulsés du logement. Le père, victime d’un malaise pendant l’expulsion, a été évacué par les pompiers au centre hospitalier de Roubaix, selon les informations de La Voix du Nord.
 

Cagnotte en ligne pour aider la LPA-NF


Au vu du nombre de chiens, ils ont dû être séparés entre le refuge de Lille et de Roubaix. "Tous ces animaux vont bénéficier de soins vétérinaires (auscultation, suivis, vaccins, anti-parasite, stérilisation) et d'une attention particulière car le traumatisme vécu est important", explique-t-on sur le site de la LPA-NF.

Les éducateurs canins vont ensuite travailler à leur sociabilisation, en attendant qu'une décision de justice soit donnée, condition sine qua non pour que les chiens puissent être proposés à l'adoption. "Le vétérinaire est très optimiste. D'ici quelques mois, ça devrait être possible", précise Cristina Devulder. Néanmoins, tout ce travail représente un coût, que la LPA-NF ne peut pas financer toute seule.

Une cagnotte en ligne a ainsi été créée pour aider la LPA-NF à pouvoir assumer financièrement les soins de ces chiens. La LPA-NF rappelle sur son site que l'association ne reçoit aucune subvention de l'État et ne vit que de legs. Elle intervient dans 120 communes autour de Lille et de Roubaix.

En France, la maltraitance animale est encadrée par une loi de 1963, passible de 750 euros d'amende, et depuis 2015, la France reconnaît dans son code civil l'animal comme un être doué de sensibilité, comme l'explique France TV dans cette vidéo.
 

Sur le même sujet

Le boum de la culture du lin dans l'Oise

Les + Lus