VIDEO. La patate douce s'implante (doucement) au pays de la frite

Jean-Paul Vandesompele produit de la patate douce depuis bientôt deux ans. / © Météo à la carte
Jean-Paul Vandesompele produit de la patate douce depuis bientôt deux ans. / © Météo à la carte

Il y a deux ans, un couple de maraîchers s'est lancé dans la culture de la patate douce à Rosult. Pourtant cultivée en milieu tropical, la culture s'exporte en France.

Par ALJ

Ce n'est ni sa petite soeur, ni une cousine éloignée : la patate douce ne fait même pas partie de la famille de l'indétrônable pomme de terre. Mais peu à peu, en France et dans le Nord Pas-de-Calais, pays de la frite, des maraichers décident de tenter l'aventure de la patate douce.

A Rosult, entre Orchies et Saint-Amand-les-Eaux dans le Nord, Jean-Paul et Sylvie Vandesompele cultivent des patates douces depuis bientôt deux ans. L'émission Météo à la carte est partie à leur rencontre.

Cultivée à l'origine en milieu tropical, comme en Amérique du Sud, la patate douce a besoin d'eau et de chaleur. Plantée fin mai, elle a besoin de cinq mois pour pousser : pile avant les premières gelées. 
 
Reportage de Météo à la carte chez les maraîchers de Rosult.

 

"Je ne m'imaginais jamais cultiver ce genre de produits"


Chez les Vandesompele, la conversion aux produits extra-régionaux a débuté par les melons en 2017. Ce produit star de l'été bénéficie des serres du maraîchage. Jean-Paul Vandesompele témoigne : "Je ne m'imaginais jamais cultiver ce genre de produits, des patates oui, mais pas de patates douces." 

"Avec l'élévation de la température pendant l'été, on sent bien le changement climatique qui est là et qui nous perturbe dans nos façons de faire", explique le maraicher. 
 
 

Sur le même sujet

Les + Lus