Pour son troisième Dakar, le Nordiste Adrien Van Beveren “joue la gagne”

Adrien Van Beveren photographié en Bolivie le 9 janvier lors du précédent Dakar. / © Martin Mejia / POOL / AFP
Adrien Van Beveren photographié en Bolivie le 9 janvier lors du précédent Dakar. / © Martin Mejia / POOL / AFP

Le triple vainqueur de l'Enduropale, quatrième du Dakar 2017, vise la victoire lors de la 40e édition, qui démarrera dans deux semaines. Nous l'avons rencontré alors qu'il s'entraînait dans le Pas-de-Calais, mercredi.

Par Quentin Vasseur

La troisième fois sera-t-elle la bonne ? Adrien Van Beveren s'y prépare, en tout cas. Le pilote originaire de Racquinghem, près de Saint-Omer, a déjà remporté trois fois l'Enduro du Touquet, vise au-dessus et ne cache pas ses ambitions.

Je pense que j'ai encore beaucoup à apprendre aussi


"Je rêve de victoire au Dakar, j'ai vraiment envie de gagner ! C'est une course qui me fait rêver depuis tout gamin" confie-t-il. "Je me sens prêt à rouler devant, à gagner des étapes, à jouer la gagne, je pense que j'ai encore beaucoup à apprendre aussi."


Le 20 décembre, nous l'avons rencontré alors qu'il s'entraînait sur un hippodrome du Pas-de-Calais. "C'est génial, c'est un rêve d'enfant de pouvoir rouler sur une piste comme celle-ci, toute préparée, toute lisse !" se réjouit-il.

Le Nordiste Adrien Van Beveren se prépare pour son troisième Dakar
Adrien Van Beveren, pilote officiel Yamaha, 4e au Dakar 2017 - France 3 Nord-Pas-de-Calais - Reportage de Céline Rousseaux et Emmanuel Quinart. Montage de Jean Vlasseman.

En attendant, dans son atelier à Calais, il optimise chaque pièce de sa moto... jusqu'à la selle. "On est pas toujours assis, forcément, on est même souvent debout" explique le pilote de 26 ans, pour qui il faut "une selle qui soit à la fois confortable" mais "pas trop confortable pour qu'on garde des sensations."


Lorsqu'il partira du Pérou, le 6 janvier, pour la 40e édition du rallye, Adrien Van Beveren portera le dossard n°4, son classement l'an passé. 





A lire aussi

Sur le même sujet

Kamini revit la Belle Epoque à Mers-les-Bains

Les + Lus