TEMOIGNAGE - Coronavirus : une de nos journalistes, contaminée par le Covid-19, est aujourd'hui guérie

Maïna Sicard-Cras, journaliste à la rédaction de Lille de France 3 Hauts-de-France, a contracté le coronavirus Covid-19 il y a deux semaines. Aujourd'hui guérie, elle témoigne.
Maïna Sicard-Cras a témoigné samedi soir, depuis son domicile.
Maïna Sicard-Cras a témoigné samedi soir, depuis son domicile. © FRANCE 3
Maïna Sicard-Cras, 25 ans, est journaliste à la rédaction lilloise de France 3 Hauts-de-France. Il y a deux semaines, elle tombait malade, contaminée par le coronavirus Covid-19. 

"On peut dire qu'aujourd'hui  je suis guérie, ça fait officiellement quatorze jours que je suis en quatorzaine chez moi", a-t-elle indiqué samedi soir, depuis son domicile.

"Les médecins ne savent pas vraiment où j'ai pu attraper ce virus. On sait que les symptomes sont arrivés il y a deux semaines exatement. J'ai commencé à avoir des maux de tête très important, c'était très désagréable, avec des courbatures. Ça commence comme les symptomes d'une vilaine grippe mais en fait pas du tout... c'est bien plus intense. C'est compliqué, moi, j'ai été clouée au lit pendant au moins cinq jours, avec des pics de température à 39°, à 40°, puis ça redescendait à 38,5°. Vraiment des sensations difficiles".
 
Coronavirus : contaminée par le Covid-19, Maïna Sicard-Cras, journaliste à France 3, témoigne

"Ça a été comme ça pendant cinq jours", poursuit-elle. "Et au bout de deux jours, j'ai appelé le SAMU et ils m'ont envoyé à l'hôpital. Ils sont venus me chercher avec un ambulance. A l'hôpital, on m'a testé et puis on m'a annoncé que j'étais diagnostiquée positive au Covid-19. Pendant cinq jours, c'était très très complexe. Je ne pouvais pas manger. J'avais de la température. Après ça allait mieux, j'ai commencé à pouvoir sortir de mon lit, à aller mieux... et là, c'est revenu les symptomes... les symptomes peuvent revenir, dans ces quatorze jours, plusieurs fois".
 

"Quand on dit de rester à la maison, il faut vraiment le faire"


"Le week-end dernier, j'étais encore patraque, vraiment pas bien, avec des pics de température. Et puis maintenant, ça va beaucoup mieux", rassure-t-elle.
 
"Il y a quatre semaines, je faisais des chroniques (en plateau) en disant le cheminement, ce qu'il faut faire pour un arrêt de travail, ce qu'il faut faire avec l'ARS (Agence Régionale de Santé)... ce genre de petites questions que j'ai vécues. Maintenant, je comprends tout ce chemin compliqué, de paperasse... et surtout je comprends quand on dit qu'il faut rester à la maison, c'est très important. Moi, j'aurais pu contaminer plein de personnes, je vis en colocation, mes six colocataires sont restés avec moi et je pense qu'ils ont pu sauver des gens aussi en restant à la maison. Quand on dit de rester à la maison, il faut vraiment le faire".

A France 3 Hauts-de-France, un second confrère, journaliste reporter d'images à Lille, a également été testé positif au coronavirus Covid-19 la semaine dernière. Il est actuellement au repos et les personnes qui l'ont côtoyé ont été placées en quatorzaine.
  
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société télévision économie médias