De Prince à Portishead en passant par Boby Lapointe, les influences musique de Jeanne Added

durée de la vidéo : 00h13mn00s
La chanteuse Jeanne Added sur le plateau de "Vous êtes formidables" le 12 septembre 2023. ©FTV

Tête d'affiche du Tourcoing Jazz Festival le 7 octobre 2023, la chanteuse Jeanne Added est en tournée pour défendre son troisième album, "By your side". Découvrez quelles sont les influences musicales de cette chanteuse plusieurs fois primée aux Victoires de la musique.

Si au départ Jeanne Added ne chantait que pour accompagner des musiciens de jazz, elle n'a aujourd'hui plus rien à prouver. Forte de trois albums et deux Victoires de la musique en 2019 (meilleur album rock et meilleure artiste féminine), elle sera la tête d'affiche du Tourcoing Jazz Festival le 7 octobre 2023 et la Philharmonie de Paris lui octroie une carte blanche le 3 novembre. Découvrez quelles sont les influences musicales de cette artiste.

Jeanne Added commence le violoncelle toute petite, apprenant même "la musique en même temps que les mots" et compose son premier morceau à onze ans. Après avoir étudié le chant lyrique à Reims, elle est en 2001 la première admise en classe de chant jazz au Conservatoire national supérieur de musique de Paris - elle est d'ailleurs la seule fille de sa promotion -, puis à la Royal Academy of Music de Londres.

Longtemps, elle chante pour des musiciens de jazz comme Anne Paceo et en 2008, poussée par un directeur de festival, elle se lance seule, enfin, et chante d'abord uniquement en anglais, en s'accompagnant à la basse électrique. "Le placement de voix, la façon de chanter sont différents, explique-t-elle. En chantant en français, on utilise plus la tonalité d'une voix parlée."

Petite, Jeanne Added adorait Boby Lapointe, en particulier T'as pas, t'as pas tout dit. "J'aimais le son des mots qui explosaient et pétillaient dans mes oreilles et ma bouche, sourit-elle, mais aussi les jeux de mots." À quinze ans, elle aura "un crush pour Jeff Buckley" grâce à un pion qui lui enregistrera une cassette mais quelques mois auparavant, elle s'offrira son premier album avec son propre argent de poche et choisira le groupe de trip hop anglais Portishead

"C'est arrivé en plein quand j'étais au collège, se souvient-elle, c'est la première cassette que j'ai achetée. Dans le magasin avec ma meilleure amie, on avait le choix entre The Cranberries et Portishead et on a choisi avec la pochette. Grand bien m'en a pris parce que des années plus tard, j'aime toujours autant cet album."

Un seul titre par face

Adolescente, Jeanne Added avait l'habitude d'enregistrer son morceau préféré plusieurs fois sur toute une face de cassette, histoire de ne pas avoir à rembobiner tout le temps. (Les gens du siècle dernier comprendront.)

"J'avais cette cassette, s'amuse-t-elle, avec Infant eyes de Wayne Shorter en boucle et de l'autre côté, Maiden voyage d'Herbie Hancock."

Prince m'a plusieurs fois sauvé la vie.

Jeanne Added

Chanteuse

Mais la référence ultime de Jeanne Added, c'est Prince. Elle utilise d'ailleurs sur son dernier album la même boîte à rythmes mythique que lui, la Linn LM-1, du nom de son inventeur Roger Linn. "Elle a beaucoup été utilisée dans les années 80, en particulier par Prince, raconte Jeanne. Ce sont des sons inscrits en nous et c'était une belle surprise pour moi d'arriver en studio avec mon producteur Renaud Letang et de découvrir cette LM-1. De l'entendre en vrai, c'était magique et très émouvant."

D'autant que la chanteuse le répète souvent : Prince lui a plusieurs fois sauvé la vie. "Ça fait ça, parfois, avec les musiciens. On ne les connaît pas du tout personnellement mais par je ne sais quel miracle, ils ont cette façon de se présenter au monde qui nous touche et nous permet d'avancer."

À noter pour les fans qu'une réédition deluxe de Diamonds and Pearls de Prince est prévue pour le 27 octobre 2023, avec 47 inédits. 

Quant à Jeanne Added, elle est en tournée pour son troisième album By your side. Elle sera à l'hippodrome de Douai le 5 octobre 2023 puis au Tourcoing Jazz Festival le 7, avant de signer une carte blanche à la Philharmonie de Paris le 3 novembre.