Monet, Renoir, Pissarro, Sisley, Cézanne : "ici on les redécouvre", les trésors impressionnistes voyagent pour le 150 ème anniversaire

Une invitation au voyage. Pour célébrer le 150ème anniversaire de la première exposition révélant l'impressionnisme, 58 tableaux ont fait le chemin pour Tourcoing depuis le musée d'Orsay à Paris. Les tableaux, parfois mythiques seront présentés dans une exposition sur le thème du paysage, du 16 mars au 24 juin 2024.

Des couleurs pastel et des paysages français du 19ème siècle. Les meules de Monet et le Champs de Bananier de Renoir prennent tour à tour place sur les murs blancs, immaculés de la salle d'exposition du musée des Beau-Arts de Tourcoing. À l'occasion des 150 ans du mouvement, la voûte lumineuse du musée abritera une soixantaine des tableaux des maîtres de l'impressionnisme du 19ème siècle.

Les œuvres ont généreusement été prêtés par le musée d'Orsay à Paris, référence du mouvement à l'international. Une première qui permettra de venir admirer des chefs-d’œuvre de Monet, Sisley, Renoir, Pissarro, Cézanne, Caillebotte, Signac, Gauguin ou Bonnard, au musée des Beaux-Arts de Tourcoing, du 16 mars au 24 juin 2024.

L'œil de Monet

La vive lumière et le blanc des murs font ressortir la douceur des peintures. Un contraste avec les murs "gris foncé" du musée d'Orsay où ils étaient exposés il y a peu, selon Paul Perrin, le directeur conservateur des collections parisiennes :"Ici, on les redécouvre", s'exclame-t-il.

Il a fallu deux ans aux musées pour organiser cette exposition anniversaire. De la scénographie au lien avec la collection permanente, rien n'a été laissé au hasard pour montrer l’impressionnisme sous son plus beau jour. 

Un large mur est dédié à un triptyque de Monet. Alignés de gauche à droite, une falaise à l'horizon flou, une des célèbres meules d'été, et une autre falaise normande à l'horizon plus précis. Trois tableaux : "qui ne constituent pas une série mais qui reflètent une partie de la vie du peintre", estime Mélanie Lerat, directrice conservatrice du MUba Eugène Leroy de Tourcoing. 

C'est une chance exceptionnelle et une générosité de la part du musée d'Orsay de nous les confier

Mélanie Lerat, directrice conservatrice du MUba à Tourcoing

Les tableaux sont arrivés avec comme 55 autres œuvres impressionnistes du musée d'Orsay dans le cadre de la célébration du 150ème anniversaire du mouvement : "c'est une chance exceptionnelle et une générosité de la part du musée d'Orsay de nous les confier", enchérit la directrice. 

Les meules et les deux falaises normandes donnent un bel aperçu du Monet des années 1890, lui-même illustrant la pureté du mouvement, si incompris à son époque. Un échantillon de la beauté impressionniste avec ses couleurs douces où même les ombres sont colorées.

Un mouvement très populaire

Révolutionnaire à une époque où les peintures de salon devaient avoir un fini parfait, la critique ne les noyait pas de louanges. Au contraire, on leur reprochait leur aspect "non finit, qui se rapprochait plus de l'esquisse", analyse Mélanie Lerat.

Les impressionnistes sont parmi les premiers à avoir regardé des paysages qui n'étaient pas l'Italie ni le sud mais Paris, les bords de mer et la campagne pour voir ce qu'il y avait de beaux

Paul Perrin, directeur de la conservation et des collections du musée d’Orsay à Paris

Deux siècles plus tard, la roue a tourné pour Monet et Renoir qui ont su conquérir les esprits et représentent "l'un, peut être même le mouvement artistique le plus populaire de l'histoire de l'art", témoigne Paul Perrin, directeur de la conservation et des collections du musée d'Orsay. 

Outre l'usage de couleurs douces et attirantes : "les impressionnistes sont parmi les premiers à avoir regardé des paysages qui n'étaient pas l'Italie ni le sud mais Paris, les bords de mer et la campagne pour voir ce qu'il y avait de beaux", conclut fièrement Paul Perrin

.

Des choix de sujets autrefois jugés trop simples mais qui aujourd'hui invitent directement à l'évasion. C'est pour cette raison que l'exposition a pris pour thème le paysage, sujet dominant des peintures impressionnistes mais aussi "point d'entrée idéal pour celles et ceux qui ne les connaissent pas", précise-t-il.

"Ce sont des peintures qui plaisent car immédiates, elles n'ont pas de filtres historiques", complète Mélanie Lerat. L'exposition est donc accessible à tous, dont les paysages doivent pouvoir en ramener plus d'un vers son enfance, parcourant ainsi l'évolution des paysages français au fil du temps.

Pour admirer la collection fraîchement installée, le musée des Beaux-Art des Tourcoing vous donne rendez-vous à partir du 16 mars et jusqu'au 24 juin 2024.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité