Tourcoing : une caissière licenciée pour des bons de réduction jugés abusifs

Une caissière du magasin Auchan City de Tourcoing a été licenciée par son employeur pour faute grave. Le magasin lui reproche notamment d'avoir validé abusivement quatre bons de réduction de 70 centimes.

Marie-Noëlle Grimaldi, Jean-Christophe Raczi, France 2
Cinq jours après avoir reçue sa lettre de licenciement, Stéphanie est encore sous le choc. Hôtesse de caisse depuis cinq ans dans le magasin Auchan City de Tourcoing, cette mère de famille est licenciée pour faute grave par son employeur. En cause notamment, quatre bons de réduction de 70 centimes qu'elle aurait validé abusivement. 

"Je reconnais cette erreur là mais ça ne méritait pas un licenciement", explique Stéphanie, désabusée. "J'aurais eu un avertissement j'aurais pu encore l'accepter. Mais un licenciement..."

La direction jointe par téléphone, reconnaît qu'aucun fait n'avait été reproché auparavant à l'hôtesse de caisse. Le licenciement serait uniquement motivé par ces manipulations incorrectes du 9 juillet : bons de réduction non valables, et articles non scannés.

Dans la lettre de licenciement, le magasin précise : "Vous avez de façon réfléchie et préméditée exécuté votre geste en ne comptabilisant pas les articles correctement sur plusieurs tickets de caisse et pour la même cliente"

La CGT demande sa réintégration

Mais selon la CGT, s'il y a eu des négligences, c'est à cause de l'organisation du travail dans ce magasin. Ce jour-là, Stéphanie surveillait seule six caisses automatiques.

"On voudrait les effets positifs de ne pas payer d'employés (avec les caisses automatiques, ndlr) mais pas accepter les effets négatifs et les faire peser sur les travailleurs", s'indigne Habib Hamdoud, délégué syndical CGT à Auchan City. "C'est pire que scandaleux, c'est dégueulasse"

La CGT demande aujourd'hui la réintégration de l'hôtesse de caisse et menace de porter l'affaire devant les prudhommes.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
consommation économie