Vague de froid : les préfectures s’organisent pour accueillir les plus vulnérables

Publié le
Écrit par Yacha Hajzler .

Une baisse générale des températures est annoncée ce weekend dans les Hauts-de-France. Les préfectures et certaines communes s’organisent pour éviter un drame, en ouvrant par exemple les gymnases aux plus vulnérables.

Une baisse des températures est prévue ce week-end par Météo-France dans l'ensemble de la région avec par exemple -2 degrés ressentis attendus à Lille samedi, ou -3 degrés ressentis à Amiens. 

Face à la détérioration des conditions météorologiques et aux risques que cette vague de froid présente pour les plus fragiles, les préfectures des Hauts-de-France se mettent en ordre de marche. 

Des places d'hébergement débloquées

Dans le Pas-de-Calais, le préfet Jacques Billant a pris plusieurs mesures, en vigueur dès ce soir. D'abord, l'extension des horaires des accueils de jour situés dans chaque arrondissement des départements, et l'intensification des maraudes, "afin d'inciter toutes les personnes à accepter un hébergement". Dans la continuité de cette action, les 1300 places d'hébergement d'urgence ont été mobilisées. 

"Le dispositif spécifique de mise à l’abri déployé à destination de la population migrante présente à Calais a également été renforcé, assure la préfecture. Deux départs ont ainsi été organisés aujourd’hui vers les centres d’hébergement du département, à partir de la rue des Huttes, pour tous les migrants qui le souhaitaient. Si nécessaire, des dispositifs complémentaires de mise à l’abri seront déployés ce week-end." Les services préfectoraux font également la promesse de suivre "très attentivement" l'évolution de la situation.

Le département du Nord, lui, est placé depuis 17h00 en vigilance jaune-neige verglas, selon la préfecture. Le préfet Georges-François Leclerc a donc décider de mobiliser, dès ce 2 décembre, six gymnases à travers le département pour faire office d'hébergement d'urgence pour les personnes sans-abri. Les villes de Denain, Valenciennes, Halluin, Dunkerque et Lille ont accepté cette mission de protection. Ce sont donc 500 nouvelles places, en plus des 6800 places d'hébergement d'urgence ouvertes à l'année, qui seront disponibles ce soir. 

Le 115, un numéro vert qui peut sauver une vie

Comme dans le Pas-de-Calais, les maraudes seront renforcées avec le concours des équipes de la Croix Rouge et de la protection civile. "Aucune personne ne doit rester à la rue sans solution. (...) Le préfet garantit la mobilisation de tous les services de l’État et leurs partenaires en faveur de la prise en charge des personnes les plus vulnérables" écrivent les préfectures.

Au-delà de leur action, les deux services préfectoraux enjoignent tous les citoyens à la solidarité. Un numéro vert, le 115, permet de signaler une situation de détresse dans l'espace public et donc d'attirer l'attention des équipes de maraude sur des personnes vulnérables. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité