A23 : un jeune saute d'un pont sur l'autoroute et atterrit dans un camion-benne, il est dans un état critique

(Illustration) / © GOOGLE
(Illustration) / © GOOGLE

Un jeune homme de 21 ans a sauté mardi midi d'un pont surplombant l'A23 dans le secteur du CRT de Lesquin. La victime a atterrit dans la benne d'un camion qui circulait dans le sens Valenciennes-Lille.

Par TM

Un jeune homme est tombé dans un camion-benne qui circulait sur l'autoroute A23 dans le sens Valenciennes-Lille, mardi 17 décembre vers midi non-loin du CRT de Lesquin (Nord).

La victime a atterrit sur la cabine du poids-lourd avant d'achever sa chute dans la benne vide du véhicule. 


Tentative de suicide


Selon un témoin sur les lieux, le jeune homme a sauté volontairement du pont surplombant l'axe routier, indique une source policière, selon laquelle la thèse de la tentative de suicide ne fait aucun doute. 

Originaire de Wannehain, la victime a été prise en charge dans un état critique et transportée au CHRU de Lille. Une enquête a été ouverte par la CRS des 4 Cantons.

 

Prévention du suicide

Parler du suicide, écrire un article concernant des suicides est évidemment très délicat et complexe. Mais la prévention est aussi essentielle. Le suicide est rarement motivé par une recherche de la mort en soi : il vise d’abord la fin d’une souffrance. C’est pourquoi, le plus souvent, il est susceptible de répondre à une forme de prévention. 

Car avant le passage à l‘acte il y a souvent des signes extérieurs de mal être qu’il faut apprendre à repérer. 8 personnes sur 10 qui attentent à leur jour l’annoncent avant. Pour les adolescents, on sera attentif aux messages laissés sur les réseaux sociaux et même si tous les messages de désespoir ne conduisent pas au suicide, il est faux de croire qu’une personne disant vouloir se suicider ne passera pas à l’acte. Les parents inquiets peuvent se rapprocher d’associations comme Phare enfants-Parents ou Fil santé jeune, car pour les spécialistes, parler du suicide reste la première étape pour lutter contre le phénomène.

Voici quatre contacts pour toute personne qui aurait besoin de parler, de dire son mal-être. Tous ces services d’écoute sont anonymes.

Suicide Ecoute : 01 45 39 40 00 
 S.O.S Amitié : 09 72 39 40 50
SOS Suicide Phénix : 01 40 44 46 45
Fil santé jeunes : 0 800 235 236 (nº gratuit)

Sur le même sujet

Les + Lus