Coronavirus : l'usine PSA à Hordain va fermer temporairement, un salarié contaminé

Le site de production PSA à Hordain va être mis à l'arrêt pour cause de coronavirus. / © MAXPPP
Le site de production PSA à Hordain va être mis à l'arrêt pour cause de coronavirus. / © MAXPPP

Le constructeur automobile PSA va fermer dans les jours qui viennent ses sites de production en France, dont celui de Hordain dans le Nord, où un chef d'atelier a été contaminé par le Covid-19, a-t-on appris de sources syndicales.

Par TM avec AFP

"La direction a annoncé la fermeture de tous ses sites industriels dans les jours qui viennent, à commencer par celui de Mulhouse cet après-midi", a indiqué Franck Don, de la CFTC PSA. 

"Les autres sites industriels suivront", a souligné Christine Virassamy, déléguée centrale CFDT chez PSA, en évoquant le "vent de panique qui secoue les salariés" face à l'épidémie de coronavirus dans l'Hexagone.


Un cas à Hordain


A Hordain, où travaillent 2500 personnes dont 500 intérimaires et 200 CDD, l'arrêt de production est prévu ce mercredi 18 mars à 5h30, et pour l'instant jusqu'au 27 mars inclus.

D'ores et déjà, une vingtaine de salariés se sont mis en droit de retrait ce lundi matin, après l'annonce par la direction du site nordiste d'un cas avéré parmi le personnel, un chef d'atelier. 

"La direction l’a su dans la nuit de vendredi à samedi. Ils ont écarté un bon nombre de personnes de l’encadrement"indique Franck Théry, secrétaire général CGT de PSA Hordain, qui dénonce un manque de vigilance des dirigeants de l'entreprise.

"La direction a dit qu’il faut maintenir les mesures-barrières basiques, notamment la distance d'un mètre, sauf que sur les postes de production, notamment au montage, c’est impossible. Par moment les collègues travaillent à 3 ou à 4 dans la même voiture", précise-t-il.
 


"Temps perdu"


"Toutes les usines de PSA en France seront à l'arrêt demain soir", a affirmé Jean-Pierre Mercier, de la CGT. "Cela fait beaucoup de temps perdu pour la lutte contre le coronavirus et sa propagation, et pour défendre la santé des salariés", a-t-il regretté, jugeant que "la direction aurait dû prendre cette décision bien plus tôt".

Selon Franck Don de la CFTC, "le télétravail sur les sites tertiaires sera généralisé". PSA Automobiles emploie 51.000 salariés en France.
 
 

Sur le même sujet

Les + Lus