Nord : 150 postes à pourvoir sur les sites Alstom de Valenciennes Petite-Forêt et Crespin

Publié le Mis à jour le

Le constructeur ferroviaire a annoncé son souhait de recruter 7 500 personnes dans le monde en 2022. 1 000 emplois sont à pourvoir à l’échelle nationale, dont 150 dans les Hauts-de-France. Les sites de Valenciennes Petite-Forêt et Crespin sont concernés.

C’est un secteur qui se porte bien. Les transports publics - train, métro, tram - sont mis en avant pour lutter contre le réchauffement climatique et favoriser la mobilité durable. Et cela se traduit dans les carnets de commandes. Ceux des sites Alstom de Valenciennes Petite-Forêt et Crespin dans les Hauts-de-France sont plein jusqu’à la fin de l’année 2025. Historique, de l'aveu même de la direction et des syndicalistes.

À Petite-Forêt par exemple, les salariés travaillent actuellement sur la conception et la fabrication des 55 rames du nouveau métro du Caire, en Egypte, pour un contrat de 876 millions d’euros ou encore la livraison à la Société Nationale des Chemins de fer Belges d’une centaine de trains à deux niveaux. 

Sur le site voisin de Crespin, les équipes ont lancé la fabrication de 16 trains de 8 voitures destinés à la ligne régionale Marseille-Toulon-Nice, exploitée par Transdev à partir de l’été 2025. Montant total de la commande : 250 millions d’euros. "La charge de travail est là donc il nous faut des combattants, autant en ingénierie qu’en atelier", affirme Vincent Jozwiak, délégué syndical central FO chez Alstom transport.

88 postes à pourvoir à Petite-Forêt, 62 à Crespin

Sur le premier site par exemple, où 600 salariés supplémentaires ont été embauchés ces trois dernières années pour honorer les nombreuses commandes, 11 contrats sont en cours. Au total, 1 500 salariés travaillent actuellement à Petite-Forêt, auxquels il faut ajouter pas moins de 300 intérimaires. 

C’est d’abord parmi eux que la direction souhaite embaucher, notamment des opérateurs. "On fait surtout attention à ce que le pourcentage d’intérimaires ne soit pas trop élevé sur les deux sites car cela entraine des problèmes de gestion et des soucis de conservation de savoir-faire", détaille Vincent Jozwiak.

Au-delà des opérateurs, Alstom recherche de nombreux ingénieurs et techniciens : 88 sur le site de Petite-Forêt et 62 à Crespin. "On ne peut que se réjouir", souligne pour sa part Samir Dardari, délégué syndical CGT sur le site de Valenciennes Petite-Forêt, qui indique que le contexte est porteur et que la dynamique existe depuis plusieurs années. "C’est une salve d’embauches qui a été rarement vue dans notre secteur", résume-t-il.

À noter également qu’Alstom a ouvert 10 postes dans le domaine de la finance, répartis entre les deux sites régionaux. Toutes ces offres sont consultables sur le site internet d’Alstom.