VAFC : qui est Olivier Guégan, le nouvel entraîneur ?

Olivier Guégan est le nouvel entraîneur de Valenciennes. / © MaxPPP
Olivier Guégan est le nouvel entraîneur de Valenciennes. / © MaxPPP

Olivier Guégan, 46 ans, a été officiellement nommé ce soir jeudi entraîneur du VAFC, où il succède à Reginald Ray.

Par YF

Le communiqué est tombé ce jeudi soir vers 21h45 : Olivier Guégan, 46 ans, s'est engagé ce jeudi pour deux saisons avec le VAFC, succédant à Reginald Ray au poste d'entraîneur. Il conduira sa première séance le 17 juin prochain.
 

Ancien joueur pro passé par Angers, le Paris FC et Brest, Olivier Guégan range ses crampons au Stade de Reims en 2010 où il a intègre le staff technique, devenant par la suite l'adjoint d'Hubert Fournier puis de Jean-Luc Vasseur. Après le renvoi de ce dernier en avril 2015, le Breton est nommé à la tête de l'équipe première qu'il parvient à maintenir en Ligue 1 avant d'être remercié à son tour en fin de saison suivante, alors que Reims se dirige vers la relégation.
 

"Ambitieux"


A l'été 2016, Olivier Guégan rebondit à Grenoble en National 2 (4e division, ex-CFA). Il parvient à faire remonter le club isérois en National 1 puis en Ligue 2. A la surprise générale, il est licencié par ses dirigeants en juin 2018 malgré le soutien de son équipe. "Cet homme a fédéré cette équipe, qui s’est transformée en communauté puis en une véritable famille", écrivent les joueurs grenoblois dans un communiqué transmis au Dauphiné. "Il a porté haut les couleurs du GF38, il a trouvé les bons mots pour nous motiver dans les moments difficiles, dans les moments de doute. Son expertise du métier, son leadership et sa stratégie de jeu sont des atouts majeurs dans notre réussite". Il restera sans club pendant toute la saison.   

"J’étais ambitieux, j’avais des demandes sur le sportif, sur les structures et sur le staff", a expliqué Olivier Guégan en avril sur le site MaLigue2. "On n’a pas pu trouver de terrain d’entente, il y a une procédure qui est encore en cours aujourd’hui. Dans ces cas-là, il vaut mieux se quitter." 

Un gros challenge l'attend désormais à Valenciennes, où une grande partie de l'effectif doit être rebâti avec des marges de manoeuvre réduites, la DNCG ayant de nouveau imposé au club nordiste un encadrement de la masse salariale et des indemnités de transferts.
 

 

Sur le même sujet

Les gens des Hauts : Tourcoing, la ville aux mille visages

Les + Lus