VIDÉO. Marly : l'agression de deux policiers filmée et diffusée sur les réseaux sociaux

Les deux agents intervenaient dans un quartier en réhabilitation pour stopper un rodéo urbain.

L'agression des deux policiers avait circulée sur les réseaux sociaux.
L'agression des deux policiers avait circulée sur les réseaux sociaux. © DR & LOIC BEUNAICHE / FRANCE 3 NORD PAS-DE-CALAIS

Deux policiers valenciennois ont été agressés, dimanche au quartier de la Briqueterie, à Marly (Nord) alors qu'ils intervenaient sur les lieux d'un rodéo urbain. La scène de violences a été filmée et diffusée sur les réseaux sociaux. Elle devrait servir à identifier les auteurs.

En attendant, les collègues des deux fonctionnaires pris à partie témoignent d'une recrudescence des faits de ce type. "C'est des dizaines d'agressions par semaine, voire peut-être même plus, plus personne n'a peur", assure Albert Lenclud, du syndicat SGP Police FO, pour qui "dès qu'il arrive quelque chose, on va à la charge contre les collègues." Pas de blessures graves, mais le policier décrit des collègues pour qui "ça a été réellement traumatisant. Les deux m'ont dit ne pas avoir dormi du tout de la nuit, avoir toujours les images dans la tête."

Marly : l'agression de deux policiers filmée et diffusée sur les réseaux sociaux ©France 3 Nord Pas-de-Calais

Les agents intervenaient pour stopper un rodéo urbain et cherchaient à confisquer une moto. Dans ce quartier en réhabilitation, les langues avaient du mal à se délier ce lundi, mais beaucoup décrivaient un phénomène récurrent. "Ils font cracher les moteurs tellement fort que même avec les fenêtres fermées et du double vitrage, on les entend et ça nous empêche de dormir le soir. Ça dure jusque 23 heures minuit, des fois", souligne un riverain.

Le terrain est régulièrement utilisé pour des rodéos urbains
Le terrain est régulièrement utilisé pour des rodéos urbains © LOIC BEUNAICHE / FRANCE 3 NORD PAS-DE-CALAIS

Un individu en garde à vue

Les images qui ont circulé, ainsi que la vidéosurveillance, sont exploitées dans le but d'identifier les auteurs des faits. Une personne a été placée en garde à vue. 

Le préfet du Nord a réagi dans un communiqué en apportant "son soutien total aux policiers qui ont fait l'objet d'une lâche agression" à Valenciennes, où "ils intervenaient pour mettre fin à un rodéo urbain".

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité