• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

VIDEO. Paris-Roubaix : revivez le passage de la tranchée d'Arenberg

Les coureurs se sont attaqués à la tranchée d'Arenberg, passage clé du Paris-Roubaix. / © Anne-Christine POUJOULAT / AFP
Les coureurs se sont attaqués à la tranchée d'Arenberg, passage clé du Paris-Roubaix. / © Anne-Christine POUJOULAT / AFP

Les coureurs se sont attaqués à la trouée d'Arenberg dont Stijn Vandenbergh est sorti seul en tête. Revivez ce passage en images.

Par M.D.

C'est un passage clé de la Reine des classiques : la trouée d'Arenberg est souvent à l'origine des premiers gros écarts dans les rangs des coureurs qui se sont élancés pour le 117e Paris-Roubaix ce dimanche 14 avril. Longue de 1 300 mètres, dans le secteur 19 de la course, elle est le premier passage classé 5 étoiles en termes de difficulté.
 

L'équipe CCC a entamé ce secteur pavé en tête avec Greg Van Avermaet, vainqueur 2017 du Paris-Roubaix. La trouée d'Arenberg commence sur un faux plat descendant synonyme de vitesse très élevée pour les coureurs : autour de 60 km/h pour la tête de course !
 
Paris-Roubaix : revivez le passage de la tranchée d'Arenberg

Par le passé, ce passage a été rendu célèbre par les chutes en série et les accidents qui y sont survenus. Raison pour laquelle les 500 premiers mètres ont été rénovés pour une question de sécurité. Sagan a profité de ce passage mythique de la course pour tenter de renouer avec la tête du peloton, sans succès.
 

Wout van Aert, lui, a enchaîné les galères entre les crevaisons, les changements de vélos et les problèmes mécaniques. Et c'est finalement Stijn Vandenbergh qui est sorti seul en tête de la tranchée d'Arenberg. Le cycliste s'est retrouvé seul à la sortie de la trouée sur une grande route avec le peloton non loin derrière. Une position difficile à tenir pour la suite de la course...

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Valorisé ou malmené ? Mon corps sur les réseaux sociaux

Les + Lus