VIDÉO. Deux Nordistes préparent le concours de meilleur caviste de France

Aurélien Chutaux et Flore Brassart porteront les couleurs de la région en septembre pour tenter de décrocher le titre de meilleur caviste de France. En attendant, ils préparent activement les épreuves.
Rendez-vous le 14 septembre à Reims pour les deux cavistes du Nord.
Rendez-vous le 14 septembre à Reims pour les deux cavistes du Nord. © FRANCE 3 NORD-PAS-DE-CALAIS
Pour Aurélien Chutaux et Flore Brassart, objectif concours ! Les deux Nordistes sont en lice pour le titre de meilleur caviste de France, ils seront les deux seuls représentants de la région parmi 40 candidats. 

Avec son enthousiasme, Aurélien Chutaux conseille l'une de ses clientes, venue chercher une bouteille de crémant. Conquise, elle repart finalement avec les trois bouteilles conseillées.

Un succès pour le caviste lillois, qui croit en la richesse des vignobles : "Le caviste est garant de la diversité du vin, insiste Aurélien Chutaux. Cela se traduit par la variété des cépages, des méthodes de culture, des terroirs, que l'on peut proposer." C'est la troisième fois consécutive qu'il participe au concours de meilleur caviste de France. 

L'épreuve redoutée de la dégustation

Au programme du concours : test de culture générale, une épreuve de gestion et de conseil et une dégustation. Pour s'entraîner, Aurélien goûte chaque semaine une trentaine de vins. "Mais ça ne se fait pas avec un bandeau sur les yeux", sourit le caviste.

Lors de cette dégustation à l'aveugle, les participants goûtent un vin sur lequel ils n'ont aucune information, charge à eux par la suite de deviner ce qu'ils ont bu.
 
Deux cavistes des Hauts-de-France préparent le concours de meilleur caviste de France ©France 3 Nord Pas-de-Calais
 

Un coup de projecteur pour le gagnant

Flore Brassart est aussi une habituée du concours. Forte de son expérience dans les grandes maisons parisiennes, elle sait aussi qu'une victoire offrirait un coup de projecteur sur sa boutique, située à Wasquehal, dans la métropole lilloise. "Ceux qui nous connaissent sont fiers, d'autres vont apprendre à nous connaître", appuie-t-elle.

Mais elle reste sereine, face à un concours qui résume leur quotidien : "Même si c'est un concours, conseiller les gens, comprendre ce qu'ils aiment, c'est ce qu'on fait tous les jours."

Aurélien et Flore ont été sélectionnés parmi 5 800 cavistes dans toute la France pour tenter de remporter le titre. Une demi-finale aura lieu le 14 septembre à Reims (Marne), avant la finale, ils l'espèrent, le 19 octobre à Paris. Le temps pour nos deux cavistes d'affiner encore un peu plus leur palais. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vins culture gastronomie