Guerre en Ukraine : à l’occasion des commémorations du 8 mai, Volodymyr Zelensky fait référence au massacre d’Ascq perpétré en 1944 par les nazis

Publié le Mis à jour le

Ce dimanche 8 mai marque le 74e jour de guerre en Ukraine depuis l’invasion russe. Dans une vidéo, le président ukrainien a multiplié les comparaisons de la situation actuelle dans son pays à la Seconde Guerre mondiale. Il a notamment évoqué le massacre d’Ascq.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

À l’occasion des commémorations du 8 mai marquant la fin de la Seconde Guerre mondiale et la capitulation allemande, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a diffusé un long discours filmé d’un peu moins de 10 minutes.

Dans celui-ci, il établit un parallèle entre la guerre dans son pays et les atrocités commises par les nazis entre 1939 et 1945.

Des décennies après la Deuxième Guerre mondiale, les ténèbres sont retombées sur l’Ukraine.

Volodymyr Zelensky, président de l'Ukraine

"Des décennies après la Seconde Guerre mondiale, l'obscurité est revenue en Ukraine. Dans un uniforme différent, sous des slogans différents, mais dans le même but. Une reconstruction sanglante du nazisme a été organisée en Ukraine. Une répétition fanatique de ce régime. Ses idées, ses actions, ses mots et ses symboles", a avancé le chef de l’Etat ukrainien.

Référence au massacre d’Ascq  

Tous les pays ayant subi les assauts d’Hitler sont ensuite cités les uns après les autres par Volodymyr Zelensky.

Une manière pour le président d’interpeller l’opinion publique européenne en comparant des événements survenus lors de la Seconde Guerre mondiale aux bombardements que subissent de nombreuses villes ukrainiennes depuis le début de l’invasion russe lancée le 24 février dernier. La Pologne, le Royaume-Uni, la République Tchèque, les Pays-Bas…et la France.  

Cette année, nous disons 'Plus jamais ça' différemment. Nous entendons 'Plus jamais ça' différemment. Cela semble douloureux, cruel. Sans exclamation, mais avec un point d'interrogation. Vous dites : plus jamais ça ? Le 24 février, le mot "jamais" a été effacé.

Volodymyr Zelensky, président de l'Ukraine

"Souvenez-vous d'Oradour-sur-Glane, où les SS ont brûlé vifs un demi-millier de femmes et d'enfants, a-t-il déclaré, avant de poursuivre avec d’autres exemples. Les pendaisons de masse à Tulle, le massacre dans le village d'Ascq. Des milliers de personnes à un rassemblement de la résistance à Lille occupée. Ils ont vu ce qui a été fait à Bucha, Irpin, Borodyanka, Volnovakha et Trostyanets".    

Dans cet extrait, le président ukrainien fait référence au massacre d’Ascq, survenu au mois d’avril 1944. Suite à un attentat commis contre un convoi militaire dans la nuit du 1er au 2 avril 1944, les troupes de la SS ont fusillé 86 habitants du village nordiste.  

De son côté, le président russe Vladimir Poutine a assuré dans ses vœux du 8 mai que "comme en 1945, la victoire sera à nous". Un grand défilé militaire aura lieu à Moscou lundi 9 mai.