Un p'tit coin des Hauts-de-France - Le musée des moulins à Villeneuve d’Ascq, l’histoire de la molinologie

Le musée des moulins, également appelé en néerlandais Molenmuseum, est un musée consacré à la molinologie. Situé dans le quartier de la Cousinerie à Villeneuve-d'Ascq, il met à l’honneur cette activité répandue autrefois dans la région.

Le musée des moulins de Villeneuve-d'Ascq raconte la vie des moulins avec les technologies utilisées et les métiers qui gravitaient autour à une époque où la molinologie était au cœur du territoire régional. Il est géré par l'association régionale des amis des moulins (ARAM) créée en 1973 par Jean Bruggeman. Elle acquiert des moulins dès 1974.

Le moulin des Olieux

En 1976 c’est le premier moulin d’une série de trois qui arrive sur Villeneuve-d’Ascq. 

Le premier moulin est acheté en 1974 et restauré sur 9 ans. Il s’agit de l’unique moulin à vent à huile sur pivots au monde

Jean Bruggeman, président de l’association régionale des amis des moulins

Un moulin très ancien dit "tordoir" à huile fabriqué en 1743 à Audruicq. Transformé ensuite en moulin à farine, il est abandonné à la fin du 19e siècle. 

Au début du 20e siècle, Alphonse Gourdin, meunier, rachète le moulin. Il est alors démonté et reconstruit à Offekerque. Exploité jusqu’en 1950 puis laissé à l'abandon, le moulin est cédé en 1974 à l'Association Régionale des Amis des Moulins. Inauguré en 1983 il produit sa première huile en 1986.

Le seul tordoir rescapé

Ce premier tordoir, c’est le nom attribué aux moulins à vent ou à eau qui pressaient les graines pour en extraire l'huile, est le seul rescapé de ce qui faisait autrefois la spécificité de la région. 

La culture des plantes oléagineuses était en effet très répandue et on ne dénombrait pas moins de 200 moulins autour de Lille aux XVIIIe et XIXe siècle

Association régionale des amis des moulins

Rien que sur la commune de Wazemmes, on dénombrait soixante-dix moulins répartis dans un quartier qui devint, en 1833, la commune indépendante des Moulins. L’association a voulu ainsi mettre à l’honneur les ouvriers qui travaillaient dans ces dizaines de moulins en appelant celui-ci Olieux, nom donné à ces travailleurs des moulins à huile.

Le moulin à farine

Il provient de Ruminghem, dans le Pas-de-Calais où l'association va le récupérer alors qu'il avait perdu son piédestal et ses ailes. À l’époque il ne subsiste que la cage servant de poulailler et de clapier à lapins. Il est ramené à Villeneuve d’Ascq en 1979.

La municipalité décide de le conserver et participe financièrement à sa reconstruction avec le soutien du département, de la région et du ministère de la Jeunesse et des Sports. Des travaux qui vont s’étaler de 1984 à 1988 avant que le moulin ne reprenne du service et puisse de nouveau moudre la farine.

C'est un moulin typiquement flamand comme il en existait des centaines

Association régionale des amis des moulins

Le troisième moulin... À eau

Dernier arrivé sur le site, un moulin à eau de 1902, venu de Vers-sur-Selle près d’Amiens est installé par l’ARAM en 1987.

C'est un martinet (ce mot désigne par métonymie le mécanisme qui met en mouvement ce gros marteau, puis le bâtiment où il est installé) provenant de la taillanderie Monnayer qui était spécialisée dans la fabrication d'outils coupants pour les besoins de la paysannerie. Le moulin ne fonctionne pas aujourd’hui.

Au-delà de ce trio ailé restauré pour former le musée des moulins de Villeneuve-d’Ascq, l’association n’en est pas à son coup d’essai puisqu’elle a déjà rénové bon nombre de ces édifices. "Nous avons restauré 61 moulins à vent et 15 moulins à eau sur près de 30 ans" explique Jean Bruggeman, président de l’association régionale des amis des moulins. 

Si la plupart d’entre eux ont été remis en état dans le Nord-Pas-de-Calais, les restaurateurs ont aussi rénové des moulins en Belgique, dans la Somme, les Ardennes, la Nièvre et bien d’autres départements du Nord de la France.

Création du musée

En parallèle, le collectif décide de créer le musée des moulins. "Nous avions sauvé les pièces qui ne pouvaient pas être récupérées et nous avons créé le musée à partir de 1989 avec tous ces objets" précise Jean Bruggeman, président de l’association régionale des amis des moulins.

Certains objets qui se rapportent à la molinologie (l’étude des moulins) et récoltés par les membres de l’association au fil des restaurations, sont visibles dans le musée.

On y retrouve des meules, des arbres à moteur, des mécaniques, des moulins à eau et à vent, des objets en fer ou en bois...

Jean Bruggeman, président de l’association régionale des amis des moulins

Mais une partie est encore stockée dans une réserve tant l’inventaire est important.

En septembre, le week-end des journées du Patrimoine, une exposition va sortir des greniers certains objets de la réserve encore inconnus du grand public. "Il y aura des objets du moulin, outils des meuniers, documentation spécifique, tableaux ou encore des articles de presse..." précise Jean Bruggeman, président de l’association régionale des amis des moulins. Des objets jamais exposés spécifiques aux moulins d’antan et aux travailleurs de ce secteur.

Du grain à moudre

Parmi les autres projets de l’ARAM, la cession du musée des moulins à la municipalité de Villeneuve-d’Ascq. 

Le centre régional de molinologie - musée des Moulins de Villeneuve-d'Ascq, renseignements au 0320054934.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité