Nord Pas-de-Calais : 30 migrants dont 7 enfants secourus au large de Gravelines

Trente candidats au départ vers l'Angleterre, dont sept enfants, se sont retrouvés mal en point au large de Gravelines ce lundi 18 janvier. Récupérés par un bateau et un hélicoptère de la Marine nationale, ils sont sains et saufs.

Les jours se suivent et se ressemblent pour les personnes qui tentent de franchir la Manche dans des embarcations de fortune et pour le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Gris-Nez. Samedi déjà, ce sont 10 migrants qui avaient été sauvés au large de Gravelines au petit matin en tentant de traverser la mer. Ce lundi, pour la même raison, ce sont trente candidats au départ vers l'Angleterre qui se sont trouvés en difficulté, toujours au large de Gravelines.

Alors, lorsque le personnel du ferry Dover Seaways prévient de la situation, les secours dépêchent une vedette de la société nationale de sauvetage en mer (SNSM) et un bateau de la Marine nationale en patrouille dans la zone. C'est ce dernier qui prendra à son bord les trente naufragés parmi lesquels 7 enfants sont repérés. Un hélicoptère de la Marine nationale, avec à son bord une équipe médicale du CHU de Boulogne-sur-Mer, les récupère et les dépose sur la terre ferme, sains et saufs, à Calais. La police aux frontières les a "pris en charge" selon le communiqué de la préfecture.

Les conditions météo risquent de rendre encore plus dangereuse une traversée de la Manche, notamment à cause de vents violents.

9 500 passages ou tentatives de passage de la Manche en 2020

C'est le huitième sauvetage qui a déjà eu lieu au large du littoral du Nord Pas-de-Calais depuis le 1er janvier 2021, supervisé par le CROSS Gris-Nez. Une petite centaine de migrants ont été secourus et ramenés sur le littoral français.  

En 2020, selon les autorités françaises, il y a eu plus de 9 500 passages ou tentatives de passage de la Manche par des migrants désireux de rejoindre les côtes britanniques sur des embarcations de fortune. C'est quatre fois plus qu'en 2019. Six personnes seraient mortes et trois auraient disparu lors de ces traversées périlleuses.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
migrants société immigration