Le Nord et le Pas-de-Calais bien représentés au classement des meilleurs chefs trentenaires

© MaxPPP
© MaxPPP

Le site d'information gastronomique "Atabula" publie son classement des 50 trentenaires qui comptent dans la gastronomie française. Dans le top 10, on retrouve deux chefs du Nord et du Pas-de-Calais : Alexandre Gauthier et Florent Ladeyn.

Par Inès El Kaladi

Alexandre Gauthier et Florent Ladeyn occupent respectivement les places 2 et 9 du classement Atabula. Ce site d'information gastronomique a dévoilé sa liste des meilleurs chefs trentenaires en France. Une preuve que les tables des Hauts-de-France n'ont pas à rougir de leur gastronomie.

Des chefs bien connus dans la région

Alexandre Gauthier est coutumier des prix et des distinctions. En 2016 déjà, il était nommé cuisinier de l'année par le guide culinaire "Gault & Millau". En 2015, il avait cuisiné pour 150 chefs d'état à l'occasion de la COP21. Quant au classement "Atabula", c'est la troisième année consécutive qu'il est sur le podium.

Ce Boulonnais de 38 ans avait déjà fait l'actualité il y a quelques jours, mais pour une toute autre raison : son restaurant, la Grenouillère, avait accueilli François Hollande en visite dans le Pas-de-Calais avec (l'ex-)président du conseil départemental Michel Dagbert.

Le chef possède deux autres restaurants autour de Calais : Anecdote à Montreuil-sur-mer et Froggy's Tavern, sa rotisserie de Montreuil. 



 

"Dans le Nord, il y a des cuisiniers"


Autre chef distingué par "Atabula", Florent Ladeyn. Il gagne même deux places par rapport au classement de 2016. Connu du grand public après sa participation à Top chef en 2013. A l'époque il déclarait : "J'ai décidé de participer à Top chef, parce que j'ai envie de montrer que chez nous, il n'y a pas que la frite et le chicon-gratin. Dans le Nord, il y a des cuisiniers !". 

Son crédo, une cuisine traditionnelle. Il a lancé le Bloempot à Lille en décembre 2013, dans lequel on peut déguster de la cuisine flammande. Florent Ladeyn officie également à l'auberge du Vert-Mont à Boeschepe, ouverte par son père. Particularité du restaurant : pas d'épices exotiques en vue, ni même de poivre, d'huile d'olive ou de chocolat par exemple. Le chef n'utilise que des produits locaux.

Sur le même sujet

Dans la Somme, une petite maison d'édition jeunesse aux valeurs humanistes

Les + Lus