Braderie de Lille 2022 : une première journée de braderie bien rythmée pour les différents services de sécurité

Le bilan sécuritaire actualisé par la préfecture du Nord ce dimanche matin fait état de 22 interpellations, 356 personnes prises en charge par les secours et une fermeture administrative en cours.

Alors que ce dimanche, Lille s'apprête à accueillir une nouvelle marée humaine, la préfecture du Nord a fait le bilan des interventions qui ont mobilisé les différents services de sécurité, d'abord ce matin puis à 13h.

Tandis que plus de 2,5 millions de personnes sont attendues tout ce week-end à Lille, les sirènes des ambulances retentissent régulièrement pour se frayer un chemin dans la foule dense. Des interventions pour des situations parfois sérieuses, mais sans urgence vitale dans la plupart des cas. 

Au total, 356 personnes ont été prises en charge par le Samu ou par les associations de secouristes comme la Protection civile ou la Croix-Rouge réparties sur une quinzaine de postes de secours. Les moyens du SDIS et du Samu ont également été renforcés pour toute la durée de l'événement. 114 victimes transportées à l'hôpital, le plus souvent pour des malaise ou des entorses. Trois personnes étaient en urgence absolue, pour une détresse respiratoire, une chute de scooter et une alcoolémie excessive. Toutes sont ressorties de leur hospitalisation.    

93 000 euros de marchandise saisie

En ce qui concerne les contrôles sanitaires, 56 établissements ont été contrôlés. Selon la procédure habituelle, plusieurs kilos de viandes ont été détruits par les services de la DDPP ( Direction départementale de la protection des populations). Un seul arrêté de fermeture administrative a été proposé à l'encontre d'un établissement de la rue nationale.

Les autorités rappellent que sur les stands seuls les exposants professionnels inscrits et autorisés, peuvent vendre des produits alimentaires sur la braderie.

De son côté la DGCCRF, le service de répression des fraudes a relevé 9 infractions concernant essentiellement des produits de contrefaçon pour une valeur à la vente de 93 000 euros. La saisie de ces faux produits porte essentiellement sur des parfums et des articles textiles ou de maroquinerie. "Le chiffre n'a pas évolué depuis ce matin mais on en aura sans doute d'autres", confie la préfecture a 13h.

Les forces de l'ordre - près de 4 000 agents de l'Etat mobilisés pour chaque jour - indiquent qu'elles ont procédé à 22 interpellations. Procédures qui ont conduit au placement en garde à vue de 16 individus, essentiellement pour des faits de dégradation. 

Pour rappel, cette année les enfants perdus sont recueillis à la salle du gymnase en face du Sébastopol. Mais pour l'heure aucun bambin n'a apparemment échappé à la vigilance de ses parents ou accompagnateurs.

L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité