Coronavirus : apéro virtuel, lecture au téléphone, drive... Ce que les libraires du Nord Pas-de-Calais vous proposent

Les librairies sont à l’arrêt depuis le début du confinement. Mais pour limiter la casse, certaines proposent des initiatives originales comme cet apéro virtuel ou cette lecture au téléphone. Et depuis peu, comme d'autres commerçants, des achats avec un drive.

Depuis plus d'un mois, les librairies ont du fermer, tout comme les bars et restaurants, dans le cadre de la lutte contre l'épidémie de Covid-19. Alors pour continuer à subsister et parceque la lecture, tant conseillée durant ces journées de confinement, est pour beaucoup une activité vitale, les libraires ne sont pas restés les bras croisés. 

 

Apéro virtuel


Ouverte depuis 2 ans, la librairie Place Ronde, à Lille, est aujourd'hui fermée au public. Mais sa propriétaire, Fabienne Van Hulle, n’est jamais restée inoccupée.  Chaque soir à 19h30, elle poste une suggestion de livre sur les réseaux sociaux, puis invite les internautes à échanger sur le livre ou sur les sujets qu’ils préfèrent.

"L’idée m’est venue parce que je voulais garder un lien et échanger avec les lecteurs. Si l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, les amoureux de la lecture le savent, l’abus de littérature ne nuit pas et surtout ce nouveau rendez-vous est devenu un lieu d'échange. Par mail, par les réseaux sociaux, et il y en a pour tout le monde, des livres plus classiques comme La Peste d’Albert Camus ou bientôt, une jeune photographe lilloise. J'espére donner plus de visibilité à certaines livres, d'ailleurs cela rencontre beaucoup de succés."
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Place Ronde (@placeronde) le


Depuis 3 semaines, " L’apéro littéraire de Place Ronde " a rencontré son public. Ils sont près d'une centaine, chaque soir, connectés sur Facebook, Twitter, Instagram. Des habitués de cette jeune librairie indépendante mais pas seulement.
 
" Il est dificille d'évaluer mes pertes en terme de chiffres d'affaires, je verrai. Mes fidéles lecteurs réclament des ouvrages pour chez eux. Les codes changent, nous devons nous adapter, j'ai déjà des réservations et donc je vais proposer pour cette fin de semaine un drive, dans le respect des conditions sanitaires. " Car depuis quelques jours, la chaîne du livre est repartie, timidement, avec l'avis du ministère de l’Intérieur autorisant en début de semaine dernière les commandes et les retraits de livres auprès des librairies. Même si les distributeurs ne sont toujours pas dans la boucle.
 


 Un drive qui se généralise


À Boulogne-sur-Mer, la librairie l'Horizon, propose depuis samedi dernier, un service de commandes en ligne et le retrait en magasin se fait en toute sécurité. "C'est exactement le même principe que toutes les ventes des commerces actuellement ouverts. Un client à la fois se présente à la librairie, à son heure de rendez vous pris sur internet. Sa commande est prête, je compte 15 minutes par personne pour effectuer un paiement par carte bancaire, avec un clavier désinfecté " détaille Valérie Broutin, installée depuis 2003, boulevard de Clocheville.

"J'ai mis en place trois demi-journées de retrait par semaine et mon planning est plein ! Je prends déjà des rendez-vous pour la semaine prochaine, il y a une vraie attente, un vrai besoin de lecture. Parfois des commandes de dizaines d'ouvrages, romans, livres d'art..."
 

Seul bémol, les ouvrages doivent être en stock : "Il n'y a pas encore totalement la possibilité de faire venir les commandes des fournisseurs mais je ne désespére pas ! Le plus important est de ne pas perdre le contact avec les clients et de réflechir à comment nous allons mettre en place la reprise de notre activité. Toucher les livres, les feuilleter, parler avec les gens va poser des problémes d'organisation, mais on va s'adapter car l'essentiel est de maintenir le lien", précise Valérie, impatiente de revoir ses clients.

 

Lecture au téléphone en attendant l'ouverture de la librairie


En attendant de pouvoir retrouver le chemin de leurs librairies, certains lecteurs peuvent écouter leur libraire ... À Lille, Hélène Woodhouse, gérante de La Chouette librairie propose à ses fidéles clients de leur lire au téléphone de courts extraits d’œuvres, entre 5 et 7 minutes. Une façon de continuer à garder ce lien si précieux. " C'est un service que j'ai mis en place gratuitement pour une dizaine de clients fidéles. Une expérience unique. "
 
Lecture par Hélène Woodhouse

Si le visage de la conteuse vous manque, rendez vous sur YouTube afin de la découvrir :  "L’idée de départ était d’avoir un temps d’échange via les réseaux sociaux ", explique Hélène Woodhouse à notre confrére de 20 Minutes. " Je choisis des extraits qui ont une résonance particulière avec ce que nous vivons actuellement même si maintenant, je vais devoir me concentrer sur les trés nombreuses commandes que je reçois depuis l'annonce de la reprise des ventes. Mais je pense continuer ces lectures, car elles ont beaucoup de succés. 

En attendant de voir revenir les "lecteurs français déconfinés", la librairie propose aussi d'acheter un bon d'achat à dépenser plus tard...
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
livres culture économie coronavirus/covid-19 santé société coronavirus - confinement : envie d'évasion