Féminicide : marche blanche à Bully-les-Mines en mémoire de Sandy Cucheval

Environ 250 personnes étaient rassemblées ce samedi 28 novembre à Bully-les-Mines en mémoire de Sandy Cucheval. Cette mère de 33 ans est morte après avoir été immolée par un homme qu'elle venait de quitter. Les participants demandent au gouvernement d'agir face à ce 84e féminicide. 
Le cortège "Je suis Sandy" traverse la commune de Bully-les-Mines.
Le cortège "Je suis Sandy" traverse la commune de Bully-les-Mines. © Flavien Bellouti
Des ballons blancs qui s'envolent dans le ciel. Des roses bleues dans les mains. Des chevaux qui ouvrent un cortège. Tant de belles images pour cette marche silencieuse qui a eu lieu ce samedi 28 novembre à Bully-les-Mines en la mémoire de Sandy Cucheval. 

La jeune femme de 33 ans est morte le 17 novembre, une semaine après avoir été aspergée d'essence et brûlée à plus de 70% par un homme qu'elle fréquentait et qu'elle venait de quitter. 

Ils étaient environ 250, vêtus d'un tee-shirt blanc et portant une banderole "Je suis Sandy", à venir soutenir ses quatre enfants et ses proches. Le cortège a traversé la commune avant de terminer devant la maison de la trentenaire. L'un de ses fils a lancé un dernier message à sa mère : "Je ne garde que le meilleur de toi, ma merveille, maman". 

Sauver "toutes les autres femmes"

Mais cette marche silencieuse était aussi dédiée à toutes les victimes actuelles ou futures de violences conjugales. Dans le cortège, des participants portaient des panneaux "STOP 84e féminicide". La mère de la trentenaire a souhaité dire à ces femmes : "Défendez-vous. Parlez-en autour de vous !".
 
© Flavien Bellouti


Des mots relayés par l'association Le coeur sur la main, organisatrice de la marche. Loetitia Landru, une de ses responsables, a enjoint le gouvernement à agir : "il faut que là haut, ils fassent quelque chose pour que ça s'arrête". Selon le décompte d'organisations non gouvernementales, ce féminicide est le 8e de la région Nord-pas-de-Calais, et 84e pour la France. Depuis le 17 novembre, jour de sa mort, trois féminicides supplémentaires ont eu lieu.
   
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
féminicide société femmes marche blanche faits divers