Grève du transport routier : ce à quoi il faut s'attendre lundi 16 décembre dans le Nord Pas-de-Calais

Le trafic sera sûrement difficile lundi 16 décembre dans le Nord Pas-de-Calais. / © MAXPPP
Le trafic sera sûrement difficile lundi 16 décembre dans le Nord Pas-de-Calais. / © MAXPPP

Quatre syndicats du secteur des transports routiers appellent à la grève lundi 16 décembre. Ce mouvement de contestation reconductible aura des conséquences sur la circulation demain dans le Nord Pas-de-Calais.

Par Clara de Beaujon

Lundi 16 décembre, UFR-CFDT, le premier syndicat de la branche, FO, CFTC et CGC promettent "Des actions sous forme de rassemblements, de blocages ou autres, auront lieu dans toutes les régions de France".
 


Dans le Nord Pas-de-Calais : "gêner mais pas bloquer"


"Notre but est de gêner la circulation partout mais pas de la bloquer", assure Bernard Lecomte, de la CFDT à Dunkerque. 

Ainsi dès demain, des actions organisées dans les entreprises du secteur conduiront à des perturbations sur l'A1 et l'A25. "Il y aura des actions en entrée de ville, sur les ports de Dunkerque, Calais et Boulogne-sur-Mer et au niveau de l'usine Toyota à Valenciennes", prévient Bernard Lecomte. 

Aucune action coordonnée au niveau national n'est prévue mais la mobilisation sera bien réelle. 


Un grève reconductible aux multiples revendications


Les transporteurs routiers réclament entre autre la taxation des "camions étrangers qui ne font que taxer la France, sans payer la moindre contribution aux finances des infrastructures", selon l'Organisation des transporteurs routiers européens (OTRE). Ils avaient déjà manifesté plus tôt en décembre sans obtenir satisfaction de la part de la ministre des Transports, Elisabeth Borne. 
 

La CFDT Route réclame aussi "la mise en place d’un 13e mois conventionnel, de vraies revalorisations des grilles salariales, une amélioration des conditions de travail". 

"Nous voulons interpeller les organisations professionnelles" avec lesquelles les négociations sont suspendues, explique Charles Morit, de l’UFR-CFDT. "Il y a une tension énorme dans la profession et on ne veut pas améliorer les conditions sociales", dénonce Thierry Douine, de la CFTC.

La grève est reconductible les jours suivants pour se mêler aux manifestations contre la réforme des retraites. Le mardi 17 décembre, une nouvelle journée de grève interprofessionnelle est prévue dans tout le pays.

 

Sur le même sujet

Les + Lus