JO de Paris 2024 : le boulonnais Jimmy Gressier dénonce, comme d’autres athlètes français, le prix des places

Le prix des billets pour assister aux Jeux Olympiques de Paris, cet été, fait grincer des dents, jusque chez les athlètes qui participeront aux épreuves. Jimmy Gressier en fait partie. Le Boulonnais, triple champion d’Europe de Cross Country, dénonce les tarifs et la difficulté d'obtenir des billets, même pour lui ou ses proches.

"Comment peut-on mettre des tarifs aussi élevés pour notre sport ?" s’est offusqué ce dimanche 14 mai, l’athlète français Jimmy Gressier. Sur Instagram, le spécialiste du demi-fond français pointe des tarifs exorbitants, qui excluent une grande partie des Français. "J’ai vu que les places pour l’athlétisme étaient vendues à un tarif astronomique. Comment peut-on mettre des tarifs aussi élevés pour notre sport qui est à la base, un sport abordable pour tous et accessible, où il n’y a pas non plus de très grandes stars. Je trouve ça vraiment abusé." Des places vendues entre 290 et 995 euros, la place !

L’actuel détenteur du record d’Europe du 5 kilomètres sur route explique qu'il ne peut même pas obtenir de places pour ses proches. En tant qu'athlète de haut niveau, le Comité international olympique ne lui offre que deux places pour l'ensemble des Jeux.

Le coureur, âgé de 26 ans et originaire de Boulogne-sur-Mer, est un des talents de l'athlétisme français. Il a annoncé vouloir participer aux épreuves de demi-fond, le 5 000 et le 1 500 mètres. Comme tous les athlètes, Jimmy Gressier voudrait que ses proches viennent l'encourager au Stade de France.

si je veux faire venir 10 personnes de ma famille, cela me coûtera entre 6 000 euros et 7 000 euros

Jimmy Gressier

"Nous n’avons pas de passerelle spécifique pour acheter des places aux membres de notre famille. On doit passer par la billetterie comme tout le monde. Alors qu’on va représenter les couleurs de la France et de notre pays" continue Jimmy Gressier. "J’ai fait le calcul, si je veux faire venir 10 personnes de ma famille, cela me coûtera entre 6 000 euros et 7 000 euros. C’est totalement hors budget, pour tout le monde pas que pour moi. (…) Je parle du tarif des places, mais il y a aussi le système pour les obtenir : entre les tirages au sort, les dates erronées, etc... C’est une vraie galère !"

Les épreuves d’athlétisme font partie des plus demandées, et toutes les places sont vendues, selon un communiqué de presse du Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques, publié le 13 mai.

La billetterie des Jeux olympiques de Paris 2024 continue d'écouler des billets pour les autres compétitions, à des prix toujours très élevés. Après une première phase de vente qui avait fait polémique en février et en mars dernier, la déception se lit à nouveau sur les réseaux sociaux à l’occasion de la deuxième session de vente. Puisque seulement 1,5 million de billets ont été mis en vente, pour quatre millions d’inscrits au tirage au sort !

Des places qui se vendent à prix d’or parfois pour de mauvaises dates

Une grogne générale à laquelle s’associe Jimmy Gressier et d’autres athlètes français comme Marine Debauve. L'ancienne gymnaste professionnelle, championne de France et d'Europe dans les années 2000, souhaitait assister aux épreuves en tant que spectatrice aux JO de Paris : "Aujourd'hui, je suis très déçue au sujet des Jeux de Paris 2024", a-t-elle écrit sur sa page Facebook. "(…)  j'étais heureuse et excitée à l'idée d'ACHETER au moins des billets pour la compétition par équipes et les finales, même si cela coûtait 590 euros (pour deux tickets) ! Et devinez quoi ? Les tickets étaient à 690 euros par personne..." Elle conclut son message en expliquant qu’elle regardera les JO sur son canapé.

L'autre dysfonctionnement souligné, aussi par Alice Finot, championne de France de 3 000 mètres steeple en salle, les dates erronées du calendrier pour certaines épreuves d’athlétisme. Un problème qu’elle qualifie d’inacceptable sur Instagram. "De toute façon, au vu des prix en ligne, je déconseille à mes proches de profiter du tirage au sort", écrit la coureuse dans une story Intagram. Avant de rappeler, elle aussi, le problème des prix des billets. 

Une troisième et dernière phase de vente est prévue pour des places à l’unité, cette fois, sans tirage au sort, à la fin de l'année 2023. Mais pour beaucoup, les Jeux Olympiques de Paris 2024 se dérouleront à la télévision.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité