Malgré le confinement, le Nord et le Pas-de-Calais en alerte pollution atmosphérique

En dépit du confinement, le Nord et le Pas-de-Calais connaissent un épisode de pollution aux particules fines, qui doit durer jusqu'à la fin de la journée du samedi 7 novembre. En cause, la météo clémente qui ne permet pas une bonne dispersion des polluants.

Le beau temps ne permet pas de disperser les particules fines
Le beau temps ne permet pas de disperser les particules fines © FREDERIK GILTAY - FRANCE 3 NORD-PAS-DE-CALAIS
L'air du Nord et du Pas-de-Calais est chargé de particules fines. Une alerte pollution est déclenchée dans les deux départements depuis le 5 novembre. L'alerte doit durer au moins jusqu'à la fin de la journée de samedi, indique Atmo, l'agence chargée de la surveillance de l'air. Depuis le milieu de la semaine, la concentration moyenne dans l'air des particules PM10 a grimpé jusqu'à dépasser le seuil fixé à 50 µg/m3. 

Un air pollué malgré le confinement

Cette pollution peut paraître étonnante en plein confinement, alors que les activités humaines sont censées être drastiquement réduites. Il s'agit pourtant d'une situation habituelle dans la région. En cause, le beau temps et le vent faible. Exactement la météo des derniers jours dans la région.

Ces conditions clémentes ne permettent pas de disperser correctement les particules fines qui s'amoncèlent dans l'air. Ces particules sont notamment émises par le chauffage individuel et collectif, essentiel en cette période hivernale. Ainsi, des épisodes de pollution atmosphérique avaient déjà été relevés lors du dernier confinement au mois de mars. 

La préfecture prend des mesures de réduction des émissions

Pour y remédier, la préfecture a pris des mesures qui concernent les industries, les agriculteurs et les particuliers. Le secteur industriel doit donc réduire ses émissions. Les agriculteurs et les particuliers ont interdiction de pratiquer l'écobuage et le brûlage à l'air libre.  Le préfet demande également le report des travaux d'entretien et de nettoyage, effectués par les particuliers ou les collectivités territoriales, avec des outils non électriques (tondeuses, taille-haie…) ou des produits à base de solvants organiques (whitespirit, peinture, vernis décoratifs, produits de retouche automobile…). Ces mesures sont applicables jusqu'au samedi 7 novembre minuit. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pollution environnement confinement santé société coronavirus/covid-19