“Chez nous” : Lucas Belvaux a eu l'inspiration en tournant à Arras

Le réalisateur Lucas Belvaux et la comédienne Anne Marivin étaient sur notre plateau mardi soir pour nous parler de leur film "Chez nous", tourné à Bruay-la-Buissière.

Par F3 Web

"Chez nous" raconte l'histoire de Pauline, jeune infirmière, fille de communiste qui, petit à petit se laisse séduire par le "Bloc Patriotique", un parti populiste, au point de devenir sa candidate à l'élection municipale dans la ville d'Hénard. Une commune qui n'est pas sans rappeler celle d'Hénin-Beaumont. "C'était l'idée de raconter ce qui se passait dans le bassin minier, ça va jusqu'en Lorraine en fait." et "ce qui se passe partout en Europe, les partis populistes changent de discours en fonction de l'endroit, le fond reste le même", explique le réalisateur belge.

Le FN a vivement réagi dès la sortie de la bande annonce du film en décembre, ce qui a quelque peu surpris Lucas Belvaux"Je ne m'attendais pas à une violence telle et ensuite j'ai compris qu'ils sont dans une stratégie de communication permanente et que, donc, ce qu'ils faisaient en "surréagissant", sans avoir vu le film, c'était de dire immediatement à leurs adherents et militants ce qu'ils devaient penser du film et puis leur dire de ne surtout pas aller le voir"
Interview de Lucas Belvaux et Anne Marivin sur le film "Chez nous", tourné dans le bassin minier

Le réalisateur raconte qu'il était en train de tourner à Arras son film "Pas son genre", lorsqu'il a eu l'idée de faire ce film. "On l'avait tourné pendant la campagne électorale des dernières municipales et c'est à ce moment là, en voyant le FN monter, arriver  à 30/40%, dans certaines villes, plus ailleurs... que je me suis dit mais finalement la coiffeuse que je filme pour qui elle va voter pour ces municipales...et ça a été le déclic".

Pour l'actrice Anne Marivin, qui a joué dans Bienvenue chez les chtis ce rôle c'est une vraie démarche : "Ça fait partie d'un engagement politique d'incarner le rôle de Nathalie (la meilleure amie de Pauline), qui incarne cette parole qui se libère. C'est vrai qu'il y a encore 10-15 ans parler très frontalement d'un parti pouliste , dire qu'on y adhérer, c'était quelque chose qu'on cachait souvent, qu'on avait un peu honte d'affirmer".

L'équipe du film qui était dans plusieurs cinémas lillois ce mardi soir pour des avant-premières, sera à Bruay-la-Buissière, où a été tourné le film ce mercredi.

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Les + Lus