Centenaire de la Bataille de Vimy : 5 infos pour comprendre ce qui s'est passé en 1917

Une cérémonie internationale aura lieu le 9 avril prochain.
Une cérémonie internationale aura lieu le 9 avril prochain.

Le centenaire de la bataille de Vimy aura lieu le 9 avril prochain, en présence de Justin Trudeau, François Hollande et une partie de la famille royale britannique. Pour ceux qui seraient un peu perdus, on fait le point sur l'une des batailles les plus importantes de la 1ère guerre mondiale. 

Par Jeanne Blanquart

1. Pourquoi le 9 avril 1917 ?

Depuis le mois d'août 1914, la guerre est au point mort. Alors que les premiers mois étaient associés à une guerre de mouvement, on passe rapidement à une guerre de position - c'est-à-dire que les lignes de front ne bougent plus et que les morts s'accumulent en vain.

Au début de l'année 1917, le haut commandement britannique décide de "faire bouger les lignes". Il ordonne au Corps canadien de s’emparer de cette position en guise d'introduction. En fait, il s'agit de récupérer Vimy avant de mener une plus vaste offensive au printemps, dans la région d'Arras. Raison supplémentaire : faire reculer les lignes allemande pour récupérer les précieuses zones de charbon lensoises...

Le 9 avril 1917, les troupes canadiennes s'élancent donc dans la bataille contre les Allemands, pour récupérer la crête de Vimy. Le combat dure 4 jours et aboutit à une victoire des Alliés, au prix de très nombreuses pertes humaines. 
Un lieu, une histoire La bataille de la Crète de Vimy
Vidéo de Public Sénat

2. Pourquoi l'ensemble du Canada a les yeux rivés sur Vimy ?

C'est une bataille très importante pour le Canada, au point que certains considèrent même que Vimy est l'un des fondements de la nation canadienne. Historiquement, c'est en effet un évènement fondamental. Pour la première fois, les 4 divisions du Corps canadien combattent ensemble et obtiennent une victoire sans précedent.
Moments commémoratifs : le Canada à la crête de Vimy
De plus, l'implication des Canadiens est très importante. En tout, 600 000 Canadiens se rendent en France pendant la guerre, alors que le pays ne compte à cette époque-là que 8 millions d'habitants. De fait, tout le monde connaît quelqu'un qui a participé à la guerre... A Vimy, la bataille fait 3598 morts et 7104 blessés. Des pertes immenses que le Canada n'oubliera pas. 

Historiquement, c'est aussi la première fois que le Canada réuni est confronté à la guerre. Une aide militaire à la France et aux Alliés qui leur permettra, en guise de reconnaissance, de signer le traité de Versailles. Pour certains historiens, cette signature fait partie des prémices de l'indépendance du Canada vis-à-vis de la Grande-Bretagne


3. Comment les Canadiens ont-ils remporté la victoire ?

Si la bataille en soi n'a duré que 4 jours, les Canadiens ont passé plusieurs mois sur place. Dès décembre 1916, les troupes canadiennes arrivent au pied de la crête et entament une préparation intensive. Tout est pensé.

Ainsi, tous les soldats reçoivent une carte avec les objectifs de la bataille, pour pouvoir prendre des initiatives même si leur supérieur meurt au combat. Une préparation qui avait fait défaut lors de la bataille de la Somme... De plus, des fausses lignes allemandes sont construites côté Canadien pour que les soldats puissent s'entraîner dans un environnement proche de la réalité

4. Pourquoi l'un des hommages aura lieu à 5h30 du matin ? 

© MAXPPP
© MAXPPP
Cette année, l'un des hommages sera rendu à 5h30. Pourquoi une heure si précise et si matinale ? Parce que c'est à cette heure-là qu'a été donné l'assaut le 9 avril 1917. Les Canadiens voulaient jouer un effet de surprise en attaquant dès l'aube. Après un premier coup de canon en guise de top départ, près de 1000 fusils ouvrent alors le feu sur les positions allemandes.

D'après certains historiens, à 5h30 précisément, 15 000 Canadiens se hissent hors des tranchées et s'avancent vers la crête, suivis par des milliers d’autres.

5. Pourquoi peut-on visiter Vimy dans les sous-sols ? 

Aujourd'hui, un coup d'oeil sur le sol valonné de Vimy permet de comprendre rapidement comment les bombes ont façonné le paysage. Mais l'histoire de Vimy se joue aussi - et surtout - dans les sous-sols. Pour accentuer l'effet de surprise et faciliter les échanges, les Canadiens ont creusé en amont de la bataille 13 couloirs sous-terrains, qui représentent une distance totale de 12 km ! L'un des tunnels les plus longs mesure 1,2 km. Pour les creuser, entièrement à la main, et à environ 10 mètres de profondeur, les soldats ont pu compter sur l'aide de mineurs professionnels, venus du Pays de Galles. 
© MAXPPP
© MAXPPP
L'utilité de ces sous-terrains était multiple. Il s'agissait d'abord de pouvoir transporter des marchandises, de la nourriture et des munitions jusqu'aux premières lignes, puis cela a servi au déplacement des soldats. Au matin de la bataille, des milliers d'hommes sont cachés dans les sous-terrains, les uns à côté des autres. Ils passent la nuit là, dans un silence quasi-total, presque sans lumière. Les tunnels serviront aussi à rapatrier les blessés. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Lubrizol : manifestation à Lille pour demander la transparence

Les + Lus