La 5e édition du festival Picardie For Ever refait son bouillon de culture à Saint-Pierre-lès-Bitry

L'association Picardie For Ever promeut l'art et l'artisanat en territoire picard en organisant son festival dans une usine désaffectée à Saint-Pierre-lès-Bitry, dans l'Oise. / © Marie Roussel / FTV
L'association Picardie For Ever promeut l'art et l'artisanat en territoire picard en organisant son festival dans une usine désaffectée à Saint-Pierre-lès-Bitry, dans l'Oise. / © Marie Roussel / FTV

Danse, concerts, expositions, ateliers d'artistes, le programme de la 5e édition du festival Picardie For Ever (PFE) n'a aucune limite. Promesse d'un week-end bien rempli du 27 au 29 septembre à Saint-Pierre-lès-Bitry, dans l'Oise.

Par Camille Di Crescenzo

Promouvoir le territoire picard à travers sa nature, son patrimoine et ses acteurs en pleine campagne, dans un village de 120 habitants entre Compiègne et Soissons, c'est le pari fait par l'association Picardie For Ever (PFE) en 2012. Un pari réussi puisque le festival en est à sa 5e édition. Il réunit des artistes d'horizons très divers dans un cadre étonnant : une ancienne usine désaffectée à Saint-Pierre-lès-Bitry, dans l'Oise. Celle-ci fut construite en 1857. On y fabriqua successivement des verres de lunettes et de longues vues puis de la robinetterie. Elle faisait vivre 25 familles du village.

En 2001, lorsqu'Aurélien Garcia la rachète, ce n'est plus qu'une ruine. Ebéniste de métier, l'homme est avant tout un artiste dans l'âme. Il décide donc d'ouvrir son usine aux créateurs.
 

 

Vers une résidence d'artistes permanente


Plasticiens, peintres, ferronniers, photographes, sculpteurs, vidéastes, céramistes, dans cette ancienne usine, la créativité n'a aucune limite. Les oeuvres exposées sont toutes originales et ont été réalisées pour le festival. 
"Aujourd'hui, beaucoup de personnes n'osent pas ouvrir la porte d'un musée ou d'une galerie. Là, on n'est ni une galerie, ni un musée. On est un lieu ouvert, un lieu associatif. On partage la même envie, la même énergie, se réjouit Nicolas Von Krissen, plasticien à Soissons, on propose quelque chose d'artistique qu'on ne trouve pas habituellement dans cette région".

À terme, l'objectif est de transformer l'usine en résidence d'artistes permanente. En attendant, Picardie For Ever vous donne rendez-vous ce week-end pour de la danse, de la musique, une folle soirée rock et une rencontre avec tous les artistes.
  

Sur le même sujet

Kamini revit la Belle Epoque à Mers-les-Bains

Les + Lus